Quaregnon 7390

Quaregnon: Passage de témoin à la tête de la commune

Fini le poste de bourgmestre.

Le Quaregnonnais Jean-Pierre Lepine cède son écharpe, son bureau, et ses responsabilités à son premier échevin, Damien Jenart. Un cap important, franchi avec émotion. Mais Jean-Pierre Lepine n'abandonne pas la politique pour autant.  
 
A notre arrivée, les ouvriers terminent d'installer la déco dans le tout nouveau bureau de Jean-Pierre Lepine. Toujours au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville, à quelques mètres du bureau de son successeur. "Ce sera mon pied-à-terre!". C'est là que le socialiste préparera les sessions parlementaires, vu qu'il reste député. "Je serai aussi disponible, si Damien a besoin de moi. Mais attention! C'est LUI qui viendra me voir, pas moi qui irai". Ne pas s'imposer, mais rester "disponible, en cas de besoin". C'est le leitmotiv du Quaregnonnais. On sent qu'il va lui falloir un "sas de décompression", après toutes ces années passées dans "l'exécutif" de la commune. 


 

"J'ai eu la chance de commencer à l'échevinat des fêtes et des sports (ndlr: il y accède en 2006). J'étais tout à fait dans mon élément. Remettre des coupes, serrer des mains, participer à des événements, partager des verres..." Et comme il dit toujours, un échevin des sports et des fêtes qui fait bien son boulot, double son score aux élections suivantes! C'est ce qui arriva. Après un petit tour aux finances, il atterrira au poste de bourgmestre en 2012. 

Savoir dire merci

Y a-t-il un "style" Jean-Pierre Lepine? "Je n'aime pas le conflit. J'ai dû porter plainte une fois contre quelqu'un? Là où d'autres sont toutes les semaines au commissariat. Moi, je suis un homme de compromis. Et je sais dire merci. Je pense que personne ne reniera ces deux qualités-là". Il pense avoir bien "briefé" son successeur, sur tout ce qu'implique la mission de bourgmestre. La disponibilité, 24/24, 7jours sur 7, s'il le faut. "Il faut dormir avec le GSM allumé sur la table de nuit. Et s'il sonne, ce n'est pas pour vous annoncer que vous avez gagné au Lotto! C'est parce qu'il s'est produit une catastrophe. Un incendie, par exemple. Reloger des gens, dans l'urgence. Ca m'est arrivé, malheureusement, c'est toujours très triste. On est sur le pont, la nuit, le lendemain matin aussi".

Son pire souvenir: sans hésitation, l'accident de train de Buizingen. Trois habitants de la commune y ont perdu la vie, "dont un proche. C'est la période la plus difficile que j'ai traversée". 

Les grands yeux de Paola

Des épisodes plus heureux, des anecdotes, l'ex-bourgmestre en a à la pelle. Il aime particulièrement raconter cette visite royale. "J'ai eu l'occasion de manger à côté du roi, qui a renversé son verre de vin rouge, pendant le repas. Je me suis permis de lui dire qu'il avait rajouté encore un peu de rouge dans la commune de Quaregnon. Ca l'a fait bien rire". La reine Paola beaucoup moins. "Oui elle faisait de grands yeux, elle avait l'air assez fâchée qu'Albert se soit fait remarquer!". 

Préparer sa retraite

A quoi va-t-il consacrer son temps libre, désormais? Jean-Pierre Lepine compte se remettre au sport. "Pas préparer un marathon, non, mais refaire du cyclisme, retrouver la forme!" Il a aussi promis à ses proches d'être plus présent, et d'enclencher le mode "papy gâteau" avec sa petite-fille. "Elle vient tout juste de rentrer à l'école. Je compte aller la conduire à l'école minimum deux jours par semaine, et essayer d'aller la chercher à midi aussi, si mon emploi du temps le permet". 

Un autre projet lui tient à cœur: fêter cette passation de pouvoir, comme il se doit. "J'aimerais faire une sorte de remake de la prestation de serment de mon successeur, Damien Jenart. Car arriver comme ça à la tête de la commune, c'est particulier et un peu dommage. Il faut pouvoir vivre ce moment avec ses proches". Comptez sur lui pour organiser une "fiesta" en bonne et due forme. "J'attends ça avec impatience!" 

Un autre "homme fort" de la commune tire sa révérence, ce premier mai. Alain Torrekens cède le poste de président de CPAS à François-Michel Vray. Ce changement était lui aussi prévu de longue date. 

Charlotte Legrand

Retrouvez l'article original sur RTBF