Liege 4000

Protection des données: réprimande et 5000 euros d'amende pour le bourgmestre de Pepinster

Philippe Godin, le bourgmestre de Pepinster, vient de se faire sanctionner par la chambre contentieuse de l'Autorité de protection des données.

Il s'est servi d'une liste de données personnelles pour contacter des électeurs potentiels et se raire réélire en octobre 2018.

Un fichier de données personnelles croisé avec la liste des électeurs

Selon ses propres conclusions, Philippe Godin a "croisé les données personnelles [...] de personnes l'ayant sollicité de 2012 à 2018 [...] avec celles des électeurs pour adresser aux premiers un courrier les invitant à se souvenir du service rendu et à voter pour lui aux élections communales d'octobre." C'est illégal. 

"J'ai commis une erreur", reconnaît le bourgmestre de Pepinster qui promet de "ne plus recommencer". Les faits avaient été dénoncés par une candidate de DéFI. Jean-Marie Fafchamps, conseiller communal de DEFI commente : "En ce qui me concerne, j'attends d'un élu qu'il respecte la loi. C'est un minimum." Philippe Godin écope d'une réprimende et devra payer 5000 euros d'amende administrative.

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF