Liege 4000

Premier acte budgétaire de la nouvelle majorité liégeoise

C'est un ajustement, mais il traduit déjà de nouvelles orientations dans la gestion de la ville.

Avec ce cahier de modifications, le budget reste à l'équilibre. Mais avec quelques variations significatives. 

Du côté des rentrées, la fiscalité va rapporter trois millions de plus qu'initialement prévu. Il ne faut pas croire que les libéraux ont subitement décidé d'augmenter la pression: ce sont les centimes additionnels à l'impôt immobilier qui rapportent plus que prévu, selon les prévisions du ministère des finances. Les taxes locales restent inchangées, mais les ventes de sacs-poubelles sont en diminution, et la redevance sur le stationnement va renflouer les caisses, mieux perçue grâce aux deux véhicules de verbalisation automatique. La validité des cartes d'identité, qui passe de cinq à dix ans, entraîne une diminution du nombre de documents délivrés par l'administration communale. Donc moins à percevoir....

Du côté des dépenses, le cahier de modification budgétaire prévoir cinq millions de plus en frais de fonctionnement. C'est que de nombreux contrats ont dû être indexés, et que le prix du kilowatt/heure, par exemple, a augmenté de 45%....

Ce qui n'empêche pas, à titre sans doute très symbolique, d'inscrire une très modique somme qui réalimente le "fonds fourmi", l'argent mis en provision pour les années difficiles qui s'annoncent. Et avec la charge des pensions, elles s'annoncent trrrrès difficiles. 

Michel Gretry

Retrouvez l'article original sur RTBF