Pourquoi les opposants à Léopold II continuent-ils à vandaliser les statues de l'ancien Roi ?

Une pétition visant le retrait des statues de Léopold II a recueilli en quelques jours environ 53.

Une pétition visant le retrait des statues de Léopold II a recueilli en quelques jours environ 53.000 signatures. Des statues de l’ancien Roi des Belges ont aussi été vandalisées ce jeudi. Pourquoi les actions contre Léopold II se multiplient ?

Une statue de Léopold II a été recouverte de peinture le 4 juin dans le jardin du Musée de l’Afrique de Tervuren. Ce n’est pas une première. En janvier 2018 et par le passé, différentes statues de l’ancien souverain Léopold II ont été vandalisées.

Des statues de Léopold II dans le collimateur de pétitions ou d’actes de contestation… Ça ne surprend pas Leslie Makoso, qui milite pour le collectif "Mémoire coloniale" : "C’est comme si la colonisation avait des conséquences : les discriminations, les actes racistes, le racisme institutionnel que les jeunes subissent."

En 2019, quatre experts indépendants de l’ONU appellent la Belgique à s’excuser pour les "atrocités" de la colonisation. Selon ces experts, le rôle du roi Léopold II dans la colonisation du Congo devrait être "reconnu" pour pouvoir "fermer ce chapitre sombre de l’histoire."


►►► À lire aussi : Des experts de l’ONU appellent la Belgique à s’excuser pour les "atrocités" de la colonisation


Un geste fort

Pourtant, le collectif Mémoire colonial ne milite pas pour une destruction toutes les statues de Léopold II. "Nous ne sommes pas pour un déboulonnage systématique des statues, mais pour une contextualisation systématique."

Ces dernières années, différentes communes du pays ont d’ailleurs ajouté des pancartes explicatives. La ville de Vilvorde a par ailleurs retiré le portrait de Léopold II retiré de la maison communale.


►►► À lire aussi : Flandre : la plupart des statues de Léopold II sont pourvues de plaquettes explicatives


Pour le député bruxellois Kalvin Soiresse Njall, il faudra aussi des gestes forts : "Il y a énormément de statues de Léopold II, c’est de l’apologie. Il faut en retirer certaines qu’il faut envoyer dans les musées."

C’est d’ailleurs ce que la commune d’Ixelles compte faire : elle va déplacer la statue du général Storms vers l’Africa Museum. Une résolution vient d’être votée dans ce sens au Parlement bruxellois prévoit de parler aussi de ceux qui ont résisté à la colonisation et réaliser un inventaire de cet héritage colonial : "Si tout cela arrive maintenant, c’est parce qu’on a tardé à faire ce travail-là", analyse Kalvin Soiresse Njall.

"Il y a une colère qui est totalement légitime et je pense qu’il faut se pencher là-dessus pour éviter les débordements qui sont possibles."

Contre-pétition

Entre-temps, une contre-pétition demande le maintien des statues de Léopold II. Elle rassemble pour l’instant près de 4000 signatures.

Les signataires de cette contre-pétition ne veulent "pas renier leur histoire. Un pays qui ne peut assumer son histoire ne peut exister".

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF