Liege 4000

Politique en Wallonie : Frédéric Daerden bientôt à la tête du PS liégeois

L’élection à la présidence de la fédération socialiste liégeoise, la plus grosse du parti, prend fin ce samedi.

Son résultat ne fait aucun doute étant donné que Frédéric Daerden, ministre du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles et bourgmestre empêché d’Herstal, est le seul candidat.


A lire aussiUne élection hautement sécurisée chez les socialistes liégeois


Le dépouillement des votes aura lieu jeudi. Si l’issue du scrutin ne fait aucun doute, le taux de participation et l’ampleur de l’adhésion des quelque 11.000 militants socialistes liégeois au fils de Michel Daerden seront bien scrutés. Frédéric Daerden est soutenu par plusieurs personnalités socialistes liégeoises influentes, tels que le bourgmestre de la Cité ardente et ancien président de la fédération liégeoise, Willy Demeyer.

"Être candidat à une élection, c’est toujours prendre un risque", avait pointé Frédéric Daerden dans une de ses vidéos de campagne. "Serais-je capable de mobiliser largement autour de mon projet ? Pourrais-je incarner les aspirations de renouveau des socialistes liégeois ? La période que nous traversons ne permet plus de tergiversations", avait-il poursuivi.

L’image du PS liégeois a pâti de l’affaire Nethys, récemment revenue sur les devants de la scène avec les inculpations de Stéphane Moreau et Pierre Meyers, anciens administrateurs de Nethys, ainsi que François Fornieri, CEO de Mithra et ex-président du comité de rémunération de Nethys notamment, ou encore les licenciements du CEO de Liege Airport, Luc Partoune, ou du comité de direction d’Ogeo Fund. Frédéric Daerden dit aspirer à plus de transparence et espère mobiliser ses militants pour co-construire "un projet ambitieux de renouveau et une équipe rassembleuse".


►►► À lire aussi : Sur la piste de Luc Partoune, aux commandes de Bierset depuis plus de 25 ans


Il souhaite que Liège retrouve un rôle moteur. Le ministre francophone du Budget succédera à l’échevin en charge de la Culture à Liège, Jean-Pierre Hupkens, à la tête de la fédération. Jean-Pierre Hupkens avait lui-même succédé à Willy Demeyer, qui avait fait un pas de côté en 2017 à la suite de l’affaire Publifin.
 

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF