Auderghem 1160

PAD Herrmann-Debroux : “Un vaste projet pour valoriser les espaces publics et reconnecter les quartiers”

Le viaduc devrait être détruit d’ici 2030.

Et un nouveau quartier “mixte” verra ensuite le jour à la place.

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert jeudi en deuxième lecture au “Plan d’Aménagement Directeur” (PAD) de la zone “Delta-Herrmann-Debroux”, le programme de réaménagement de ce site du sud-est de la capitale (communes d’Auderghem et de Watermael-Boitsfort). Après quelques adaptations à la suite de l’enquête publique de 2019, le projet est désormais envoyé au Conseil d’État. Le site concerné par ce plan est bien plus vaste qu’Herrmann-Debroux. On parle d’une superficie de 43,5 ha qui englobe trois viaducs, les sites Delta, Beaulieu, Demey, etc. Il devrait notamment y avoir un “nouveau quartier mixte” là où se trouve actuellement le parking Delta. Mixité est également le mot d’ordre pour les autres sites, avec aussi de nouveaux espaces verts.

Après la disparition du viaduc Reyers, c’est vers la démolition d’un autre fameux viaduc de Bruxelles que l’on avance d’un pas: le viaduc Herrmann-Debroux, porte d’entrée majeure dans la capitale via la E411. Il devrait être détruit d’ici 2030.

“Il y a une vaste réflexion sur les entrées de ville à Bruxelles“, explique Antoine de Borman, directeur de perspective.brussel. “On doit réfléchir aux ouvrages d’art présents dans la ville, il y a un vieillissement singnificatif et une nécessité d’anticiper leur évolution, en se disant qu’une autoroute urbaine comme celle-là n’a plus vraiment sa place à Bruxelles“.

“D’éventuels problèmes de mobilités anticipés”

Chaque jour, 35.000 personnes empruntent cet axe. Ils faut donc éviter que le trafic ne se répercute sur les petites voiries de la commune d’Auderghem. Ces perturbations “ont été anticipées et concertées avec les autres Régions“, assure perspective.brussels. ¨Plusieurs éléments sont évoqués : l’extension du tram, des pistes de multi-modalité, un parking de dissuasion à Bruxelles et en Flandre. Le RER devrait aussi être concrétisé et une bande de bus pourrait être réservée à du co-voiturage.”

L’enjeu des projets qui verront le jour sur le site sera de les intégrer dans les quartiers actuels d’Auderghem. “Ce viaduc crée aujourd’hui une séparation entre les quartiers. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’espaces publics qui ont peu de valeur, peu d’intérêt. Il faut investir dans ces lieux pour en faire un endroit convivial, accueillant pour les piétons. L’idée est aussi de réactiver les rez-de-chaussée, les rendre attirants” explique Antoine de Borman.

Contacté par téléphone, le bourgmestre de la commune d’Auderghem Didier Gosuin (Défi), indique que les riverains et les autorités communales s’inquiétaient dans un premier temps des gabarits de certains immeubles prévus dans le PAD. “Cela a partiellement été revu pour la deuxième lecture“, a-t-il indiqué, “mais certains éléments nous laissent plus dubitatifs, c’est par exemple le cas d’une tour prévue sur le site Delta“. Le bourgmestre indique aussi avoir insisté pour que les aménagements et les nouvelles infrastructures de mobilité voient le jour avant la démolition de l’ouvrage.

T.D., et Belga

Le viaduc devrait être détruit d’ici 2030.

Retrouvez l'article original sur BX1