Où peut-on encore partir cet automne ?

C’est l’automne, les congés d'automne approchent et comme pour beaucoup de Belges, le soleil commence à vous manquer.

Mais où aller ? Quels pays peuvent encore nous accueillir ? Nous avons fait le tour de la question.

Le premier réflexe, c’est de consulter le site des affaires étrangères, diplomatie.belgium.be. Une carte actualisée en temps réel indique les destinations possibles. Là, plus grand-chose à se mettre sous la dent : quelques régions de France, 3 provinces espagnoles, 2 au Portugal. L’Italie et la Grèce restent hospitalières tout comme l’Allemagne, la Pologne, les pays baltes et nordiques.

Mais attention, une nouvelle couleur, l’orange clair, fait son entrée sur la carte. Ces zones sont considérées comme sûres mais le pays d’accueil exige un test négatif ou une quarantaine de la part des voyageurs belges…

A la carte ou via tour-opérateur ?

Pour en savoir plus, nous avons poussé la porte d’une agence de voyages, celle de Mercedes Mendes, à Mons. On nous y annonce d’emblée que les possibilités de voyage all inclusive sont limitées : "Dans les îles Canaries, Tenerife est devenue rouge hier, donc il reste Lazzarone qui est toujours orange. Vous avez encore la Grèce, mais attention, il faut avoir passé un test négatif pour pouvoir entrer. L’Italie, ça se termine. La Sicile, nos voyages à forfait se terminent le 17 octobre. Bulgarie pareil. La Grèce, ça va jusqu’à la Toussaint. On le voit ça commence à se limiter".

Il est encore possible de voyager à la carte ou en organisant vous-même votre voyage. Là, vous avez plus de possibilités, mais vous prenez aussi plus de risques en cas de nouvelle interdiction. Et si vous avez du mal à suivre, vous n’êtes sans doute pas le seul : cette année, les réservations des Belges pour la Toussaint ont baissé de 50%, par rapport à l’automne passé.

Maxime Dumoulin

Retrouvez l'article original sur RTBF