Onze noms de femmes tiennent la corde pour rebaptiser le tunnel Léopold II à Bruxelles

Le comité d'experts mandaté pour réaliser une sélection restreinte en vue du changement de nom du tunnel Léopold II à Bruxelles a retenu dix noms de femmes méritantes.

Voici les noms retenus par le comité :

  • Andrée De Jongh, une héroïne de la Résistance, cofondatrice du réseau Comète, une filière d'évasion pendant la seconde guerre mondiale
  • la cinéaste Chantal Akerman
  • Isala Van Diest, la première femme médecin de Belgique 
  • la romancière Marguerite Yourcenar, première femme élue à l'Académie française
  • la physicienne Marie Curie, première femme à avoir reçu le prix Nobel, et qui a entretenu des liens étroits avec la Belgique
  • Rosa Parks, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis
  • Semira Adamou, une jeune exilée nigériane étouffée par deux policiers lors d'une tentative d'expulsion du territoire belge
  • la magistrate et femme politique Simone Veil qui a donné son nom à la loi de dépénalisation de l'avortement en France
  • Sophie Kanza, la première femme congolaise à avoir occupé un poste gouvernemental dans son pays
  • la kenyane Wangari Maathai, prix Nobel de la paix pour son combat contre la déforestation

A ceux-ci, le gouvernement bruxellois a ajouté, au titre de "coup de cœur", celui d'Annie Cordy, la chanteuse décédée à la fin de l'été dernier et largement plébiscitée par la population, ont annoncé mardi la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) et la secrétaire d'État à l'Égalité des Chances Nawal Ben Hamou (PS).

Ces dernières avaient annoncé en mars dernier leur intention de rebaptiser le tunnel Léopold II en lui attribuant un nom de femme. Motif invoqué: actuellement seulement 6,1% des rues bruxelloises portent le nom d'une femme. Or, Bruxelles a construit son histoire avec des hommes et des femmes. Ces dernières doivent donc aussi trouver leur place symbolique dans l'espace public.

Les deux membres du gouvernement bruxellois ont lancé un premier projet de féminisation de l'espace public. Étant donné qu'il n'existe pour l'instant pas de procédure légale pour changer le nom des voiries régionales, elles ont pensé au tunnel Léopold II actuellement en rénovation, via une procédure de changement de nom simple puisque aucun riverain n'y est domicilié.

Dans cette perspective, les Bruxellois(e)s ont été invité(e)s à proposer leurs suggestions. Bruxelles Mobilité a reçu 13.000 propositions de noms.

Un appel au vote sera lancé lundi prochain, 1er février. Le scrutin sera ouvert durant un mois. Le changement de nom officiel interviendra à la fin de la rénovation du tunnel.

RTBF avec Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF