Beaumont 6500

"Nos fleurs à couper" soi-même à Tarcienne, Thuin et Beaumont

Tulipes, narcisses, tournesols, jonquilles, glaïeuls et toutes les autres vous attendent dès maintenant pour cette cueillette à ciel ouvert et en pleine nature. L'idée géniale d'un agriculteur qui souhaite diversifier ses activités.

Trois champs dans le Hainaut et un près de Walcourt, ce sont les emplacements de ces champs colorés qui invitent les amoureux des fleurs à la cueillette.

Faire son bouquet soi-même? Une idée qui a germé l'année dernière dans la tête d'un agriculteur céréalier de la région de Clermont qui désirait se lancer dans d'autres activités. Des fleurs à perte de vue: tulipes, tournesols, jonquilles ou autres narcisses et dahlias. Toutes vont enfin arriver dès le printemps.

Le concept est simple: le long de certaines routes, des étendues cultivables vont très prochainement se parer des plus belles couleurs de saison. Toutes ces fleurs sont proposées au public à un prix très démocratique. Tout le monde peut venir couper et ainsi créer de superbes compositions pour la maison. Et c'est encore mieux quand on peut se vanter d'avoir effectué tout le travail soi-même.

Des milliers de bulbes n'attendent que votre visite: seul ou en famille pour apprécier toutes les variétés proposées aux différents endroits. Vous trouverez ces champs à Tarcienne au Lumsonry le long de la N5, à Barbençon le long de la N40, à Leers-et-Fosteau près de la drève et enfin à Thuillies, le long de la N53.

Chaque emplacement propose un demi hectare de terre cultivée rien que pour les fleurs, de quoi satisfaire les plus exigeants. Une initiative qui mise tout sur la confiance puisque les différents sites ne sont pas surveillés.

Les visiteurs viennent comme bon leur semble et paient le prix affiché dans une petite caisse qui est régulièrement vidée. Des couteaux sont mis à disposition du public mais il est conseillé de venir équipé d'un sécateur pour plus de facilité.

Le succès des premiers essais de l'agriculteur-fleuriste n'est plus à démontrer: après le lancement d'un site en 2018, il propose ses fleurs à couper à quatre endroits différents. Une chouette histoire comme on les aime qui en plus se démarque par son côté zéro déchet: ici, pas de plastique, pas d'emballage jeté à la maison. Chacun vient avec ses moyens, et repart avec les mains pleines de couleurs!

Plus d'infos sur la page Facebook de "Nos fleurs à couper".

 

JP