Nivelles 1400

Nivelles : le chêne et les platanes du parc des Récollets bientôt classés comme arbres remarquables

C’est la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier, qui a annoncé la nouvelle, en réponse à une question du député André Antoine : les arbres du parc des Récollets à Nivelles seront bientôt classés comme arbres remarquables. Il ne reste que quelques formalités administratives à remplir.

Pour les amoureux du patrimoine local, qui se battent depuis des années pour la préservation du site, c’est une victoire.

"C’est une nouvelle formidable, se réjouit Charlie Huygen, porte-parole des Amis des Récollets. Mais depuis le début, nous souhaitons la préservation du site des Récollets dans son ensemble. C’est-à-dire le parc et les bâtiments, dont l’ancien couvent. Ici, c’est une première victoire. Et c’est la victoire d’un mouvement citoyen, parce que nous n’avons été soutenus que par les citoyens."

Une victoire, donc, mais la vigilance reste de mise pour les Amis des Récollets. Car si les arbres sont classés remarquables, rien n’empêche, en théorie, de les abattre. La procédure est simplement plus lourde.

"Devant l’intérêt commun, les autorités, qu’elles soient communales ou supérieures, peuvent décider que ces arbres doivent être abattus, malgré la protection, pour construire ceci ou cela. Ce n’est pas une protection garantie à 100%."

Bien sûr, on imagine mal aujourd’hui qu’une autorité quelconque donne son feu vert à l’abattage de ces arbres remarquables, qui forment peut-être la plus belle entrée de la ville.

Et qui sait, le parc pourrait bientôt devenir propriété communale. Des discussions sont en cours avec le promoteur Lixon, qui possède l’ensemble du site des Récollets, le parc et les bâtiments qu’il souhaite transformer en logements. Si la transaction se confirme, les arbres seront assurés d’une protection de longue durée.

Hugues Van Peel

Retrouvez l'article original sur RTBF