Namur 5000

Namur: il écope de 3 mois avec sursis pour avoir craché sur des passants en pleine pandémie

Un sans-abri avait craché sur des passants pendant la pandémie.

 La salive était donc considérée comme potentiellement dangereuse. Le tribunal correctionnel de Namur l’a condamné ce matin à une peine 3 mois de prison avec un sursis d’un an et à 50 euros d’amende.

Les faits se sont déroulés le 30 mars à Jambes. Le tribunal souligne dans son jugement que le prévenu était en colère et menaçant. Le SDF âgé de 55 ans a craché à plusieurs reprises sur des passants. Il a reconnu qu’il était ivre au moment des faits mais qu’il ne crachait pas particulièrement en direction des gens et qu’il n’avait aucun symptôme du Covid-19.

Privé de liberté, il avait été relâché mais avait été cité à comparaître devant le tribunal correctionnel dans le cadre d’une procédure accélérée.

Vu le contexte lié au coronavirus, le substitut Delannay avait réclamé le 15 avril une peine symbolique d’un an de prison. Le prévenu a donc écopé de trois mois avec sursis.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF