Namur 5000

Namur, cinq personnes arrêtées pour vol de câbles

"Une bande organisée dans le vol de câbles a été neutralisée" annonce la police fédérale.

Cinq personnes ont été arrêtées. En tout, onze personnes ont été identifiées. Plusieurs d’entre elles sont toujours activement recherchées, notamment en Roumanie. "La police roumaine participe également aux efforts visant à intercepter les auteurs sur son territoire" précise le communiqué.

Perquisitions en région liégeoise

Le 19 février la Police Judiciaire Fédérale de Namur a effectué cinq perquisitions en région liégeoise. Quarante-cinq policiers fédéraux ont été mobilisés pour ces opérations, appuyés par les unités spéciales de la Police Fédérale. Une seconde opération du même type a eu lieu le 24 février.

Les domiciles des suspects et des boxes de garage ont été perquisitionnés. De la marchandise volée a été retrouvée en quantité : outillage, câbles, vélos haut de gamme et divers colis provenant de vols de cargaison (café, produit de lessive…). Dix véhicules ont été saisis (trois camionnettes et sept voitures). Un pistolet d’alarme, une machette et des munitions pour fusil d’assaut ont été découverts.

Au moins 18 vols notamment de câbles à Gembloux

L’enquête a mis en évidence l’implication formelle de l’organisation dans dix-huit vols, mais le nombre effectif de méfaits commis doit vraisemblablement être multiplié de façon conséquente. Le préjudice total s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros. Parmi ces vols, l’un s’est déroulé début octobre sur une importante société de location de matériel de construction de la région de Gembloux. Une camionnette de l’entreprise a été chargée de câbles avant d’être dérobée. En plus des vols de câbles, métaux et outillages, les suspects volaient également des marchandises dans des camions. "Les méfaits sont quasiment quotidiens. Les butins accumulés sont gigantesques" précise la police.

"Des auteurs redoutablement organisés"

La bande très mobile opérait sur les provinces de Namur, Liège, Hainaut et Luxembourg. Les vols se déroulaient en deux temps. Le butin était caché plusieurs heures ou plusieurs jours avant d’être emporté. Les câbles étaient revendus aux Pays-Bas, le reste de la marchandise écoulée sur le marché parallèle en Roumanie. Plusieurs véhicules étaient utilisés et des plaques volées.

sai

Retrouvez l'article original sur RTBF