Mons 7000

Un speed-dating pour découvrir la vie à l'université

Traditionnellement, les universités profitent de cette semaine de congés de carnaval pour permettre à des élèves de rhéto d’assister librement à des cours en auditoire. Une formule qui permet aux futurs étudiants de se familiariser à la vie en...

Traditionnellement, les universités profitent de cette semaine de congés de carnaval pour permettre à des élèves de rhéto d’assister librement à des cours en auditoire. Une formule qui permet aux futurs étudiants de se familiariser à la vie en université, mais qui a aussi ses limites: "Comme les étudiants sont en cours, on a peur de les déranger. Certains nous parlent, mais on n’ose pas trop poser de questions, car on sait qu’ils doivent continuer à suivre le cours", confirme Laurie, l’une des participantes aux cours ouverts organisés par l’UCL Mons.

Allocations d’études et vie en kot

Afin de briser la glace, l’université a revu un peu la formule: en ce jour de Saint-Valentin, elle a proposé à la trentaine de rhétos présents de participer à un speed-dating. "C’est une manière d’aborder les sujets qui ne sont pas abordés lors des cours, comme le logement, les allocations d’études, le blocus, la gestion du stress…", explique Maxime Lahou, directeur du Service administratif de support aux étudiants (SASE) de l’UCL Mons. Face à de petits groupes de futurs étudiants, des professeurs, des responsables administratifs, des étudiants, ont cinq minutes pour évoquer les différents aspects de la vie à l’université. Manon souhaite s’inscrire en communication et est venue avec beaucoup de questions: "Quels sont les débouchés ? Comment ça se passe avec les autres étudiants? Comment ça fonctionne en kot? Je viens d’une famille nombreuse, donc me retrouver seule dans un kot, ça me fait un peu peur", reconnait la jeune fille. Chaque fois que retentit l’air du Doudou, les rhétos se déplacent avec leur siège à roulettes vers un autre intervenant. Isabelle Platten, professeure de finance, répond à leurs interrogations sur l’organisation des cours : les horaires, la place pour les cours de remédiation… "C’est un changement pour eux par rapport aux études secondaires. Ils aiment être rassurés".

Des étudiant parrains

Pour justement rassurer davantage les rhétos pendant ces quelques jours d’immersion, des étudiants jouent le rôle de parrains. "Ils ont un rôle important car on se rend compte que l’information par les pairs est tout aussi efficace que celle donnée par les différents services. Ils leur expliquent leur vécu. Ils ont connu la même réalité il y a quelques années et ça s’est très bien passé", poursuit Maxime Lahou. Jason, étudiant en gestion, a endossé ce rôle avec plaisir: "Personnellement, je n’ai pas eu accès à toutes ces informations quand j’étais en secondaire. Je trouve pourtant que c’est extrêmement important pour eux de bien s’orienter, de bien choisir leur campus, car le reste de leur vie va dépendre du choix d’études qu’ils font". L’étudiant a aussi dû démonter certaines idées préconçues sur la vie à l’université: "Certains s’imaginent qu’il va falloir travailler huit à dix heures tous les jours. D’autres, au contraire, ne voient que les soirées, les fêtes. On leur explique qu’il faut savoir jongler entre les deux".

Stéphanie Vandreck

Retrouvez l'article original sur RTBF