Malmedy 4960

Mobil'Est : quand mobilité rime avec solidarité

Il aura fallu quelques années pour que le projet mûrisse.

Aujourd'hui, il est en passe de se concrétiser. Dès le mois de janvier prochain, le réseau Mobil'Est sera opérationnel sur les communes de Malmedy, Waimes, Trois-Ponts et Stoumont. Il s'agit d'un nouveau mode de transport solidaire visant à améliorer la mobilité dans les zones rurales mais pas uniquement. A chaque problème... sa solution. Dans quelques instants, Jennyfer et Antoinette vont faire connaissance. Elles expérimentent le nouveau transport solidaire « Mobil'Est ». Actuellement dans l'impossibilité de se déplacer seule, Antoinette peut compter sur Jennyfer pour la conduire à son rendez-vous médical. "Cela fait des années que l'on constate que certains publics précarisés ou des personnes âgées éprouvent des difficultés pour se déplacer dans nos communes", explique Nathalie Art du Plan de cohésion sociale de Malmedy. "Nous avons donc décidé de mettre sur pied un projet supra-communal. Il regroupe d'un côté des utilisateurs et d'un autre côté des volontaires qui viendront aider à transporter ces personnes.D'une part, cela va réactiver la vie sociales de certaines personnes et d'autre part renforcer le volontariat et la solidarité". Mobilité et convivialité « Mobil'Est » sera officiellement lancé en janvier 2020. Il est le fruit des efforts conjoints des communes de Malmedy, Waimes, Trois-Ponts et Stoumont. Pour bénéficier de ce service, il faut réunir deux conditions : percevoir des revenus modestes et éprouver des difficultés pour se déplacer. Chaque kilomètre parcouru coûte 0,34 € au bénéficiaire. Une somme qui est rétribuée au chauffeur qui bénéficie aussi des assurances adéquates. Mais au-delà de l'amélioration de la mobilité, l'objectif est de rompre l'isolement social et d'améliorer les liens entre les personnes. "Ce n'est pas uniquement pour se rendre chez le médecin ou l'avocat. Cela peut également servir pour aller faire ses courses, aller chez le coiffeur ou tout simplement pour rendre visite à ses petits-enfants qui habitent à Liège", précise Nathalie Art.  Aujourd'hui, une vingtaine de personnes se sont montrées intéressées pour devenir chauffeurs. Mais « Mobil'Est » est toujours à la recherche de volontaires supplémentaires.  A l'avenir, Stavelot pourrait également rejoindre le réseau. (M.L.) ▶︎ Renseignements : Plan de cohésion sociale de Malmedy 080/79.96.33.

Il aura fallu quelques années pour que le projet mûrisse.

Retrouvez l'article original sur Vedia