Météo France prédit un été chaud: que valent ces prévisions à long terme ?

Les températures estivales de ce week-end sont-elles un avant-goût de ce qui nous attend cet été ? Il semble que oui si l’on en croit le dernier bulletin de prévisions saisonnières de Météo France.

Alors que l'été météorologique a débuté ce 1er juin, Météo France prévoit un été chaud. " Une grande partie de l'Europe devrait connaître des températures plus chaudes que la normale aux mois de juin, juillet et août 2019. "

Températures supérieures aux normales

Selon Météo France, les conditions anticycloniques devraient dominer la période sur une grande partie de l'Europe avec des températures supérieures aux normales saisonnières. " En revanche, autour de la Méditerranée orientale, le temps pourrait être plus instable et plus frais, tandis que le nord de l'Europe devrait connaître des conditions plus sèches et plus chaudes que la normale. "

Mais Météo France prédit qu’aucun scénario ne se dégage en revanche pour les précipitations. Si ce n’est pour l'est du bassin méditerranéen " où des conditions plus humides et plus fraîches que la normale sont privilégiées ".

Des prévisions à prendre avec prudence

Pascal Mormal est météorologue à l’Institut royal météorologique (IRM). Il explique qu’on peut s’inspirer de ces prévisions saisonnières mais qu’il faut rester très prudent. " Elles vont donner une indication générale mais on ne peut pas vraiment rentrer dans les détails. Météo France parle d’un été plus chaud que la moyenne mais cela ne veut pas dire qu’on aura un été exceptionnellement chaud, précise-t-il. Il faut quand même un peu nuancer et ne pas dramatiser à outrance. "

Il estime d’ailleurs que le risque d’avoir un été encore plus chaud que celui de 2018 reste limité. " On a eu un printemps assez arrosé sur l’Europe occidentale ce qui tempère généralement le risque d’avoir un été très sec et donc aussi très chaud avec des anticyclones qui peuvent persister très longtemps. "

Une semaine à 10 jours maximum

Le météorologue de l’IRM rappelle que les prévisions véritablement fiables se situent dans une marge d’une semaine à 10 jours. " Au-delà de deux semaines, cela devient beaucoup plus aléatoire. "

Alors quand on lui demande si on pourrait tout de même avoir un été pourri malgré les prévision de Météo France, la réponse est " oui ". " C’est toujours possible car les prévisions saisonnières sont une tendance générale. Elles ne prennent pas toujours en compte certains éléments qui peuvent faire basculer dans un sens ou dans l’autre la tendance générale de l’atmosphère. " Mais, tempère encore Pascal Mormal, les prévisions saisonnières ont tout de même tendance à donner un indice de fiabilité assez élevé. "

Prévisions probabilistes

Météo France reste également très prudente dans son bulletin et multiplie les avertissements. " Les prévisions saisonnières sont des prévisions dites probabilistes des conditions climatiques moyennes sur le trimestre à venir, notamment en termes de températures et de précipitations ". 

Le météorologue français précise bien sur son site que ces prévisions ne permettent pas de prévoir le détail des conditions météorologiques mais s'efforcent de déterminer les tendances attendues en moyenne sur le trimestre. Un événement particulier de quelques jours ou de quelques semaines ne peut être anticipé que quelques jours à l'avance, par la prévision météorologique classique. "

Météo France ajoute encore que les performances des prévisions saisonnières restent très variables selon le lieu, la saison et le paramètre météorologique concerné. " Elles sont meilleures pour la température que pour les précipitations, et pour la température, souvent meilleures en hiver qu'en été. "

Fiabilité limitée sous nos latitudes

Enfin, Météo France indique encore que les prévisions sont généralement très informatives dans la ceinture inter-tropicale, sur le pourtour du Pacifique mais moins sous nos contrées. " La prévisibilité de la température en Europe de l'Ouest, sans être nulle, reste faible. Ceci est dû aux caractéristiques de la circulation générale de l'atmosphère au-dessus de l'océan Atlantique aux latitudes tempérées. "

Vous l’aurez compris donc, il convient de rester très prudent avec ces prévisions saisonnières. D’autant qu’en attendant l’été chaud et ensoleillé que nous promet Météo France, il vous faudra prendre encore votre mal en patience. Car on annonce malheureusement le retour de la pluie dès demain.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF