Tournai 7500

Menaces de licenciements à la Résidence l'Elysée à Tournai

Neuf travailleurs temps plein sont menacés de licenciement à la Résidence l'Elysée dans la région de Tournai. Entre la direction et les syndicats, la concertation sociale est bloquée. Un préavis de grève a été déposé par la CNE et le SETCa.

 

"Un préavis de grève a immédiatement été déposé au terme de la dernière réunion de mardi avec la direction. Ce préavis porte sur 15 jours. Ce lundi 18 septembre, une commission de conciliation se tiendra entre les parties à Bruxelles. D'ici là, il n'y aura aucune action", précise Xavier Paye, délégué SETCa.

Depuis juin dernier, Roland Raisin, directeur de l'association, a décidé de procéder au licenciement de 9 travailleurs éducatifs, temps plein. Malgré une situation économique favorable, la direction veut remplacer du personnel à temps plein par du personnel à temps partiel, sans offrir de garantie de stabilité des contrats de travail ni d'effectifs suffisants.

L'institution, qui existe depuis 18 ans, accueille 58 résidents français. "Il s'agit d'adultes, exclusivement de nationalité française, qui souffrent d'une déficience mentale et/ou physique. Ceux-ci sont encadrés par 29 travailleurs éducatifs temps plein. Lors de notre dernière réunion, l'employeur a confirmé sa volonté de procéder à des licenciements du personnel à temps plein et n'a pas accepté les pistes de solutions proposées par les organisations syndicales", explique Xavier Paye.

Lors de cette réunion, les syndicats avaient notamment proposé à la direction d'allonger la période de concertation sociale jusqu'au 31 octobre au lieu du 30 septembre, d'instaurer un dispositif de réduction collective du temps de travail afin de réorganiser les horaires avec les effectifs actuels, d'instaurer une équipe mobile afin de faire face aux périodes plus intenses d'encadrement des résidents.

RTBF avec Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF