Ixelles 1050

Marie Van Gils crée de la lingerie "Made in Belgium"

La Bruxelloise de 28 ans développe depuis 2014 sa propre marque de lingerie haut de gamme. Le 28 février prochain, elle lancera son webshop. Un long chemin parcouru pour offrir aux femmes des pièces de lingerie éthiques, confortables, de qualité et parfaitement adaptées à leur morphologie...

Marie Van Gils est une jeune styliste... mais c'est aussi le nom d'un label noir-jaune-rouge de lingerie. Installée à Ixelles, elle crée depuis 4 ans maintenant ses propres collections de lingerie. Une lingerie audacieuse, enracinée dans des concepts forts, et qui a pour intention de replacer la femme au centre du processus de création. "Les pièces que je confectionne sont une réaction à ce que je pouvais voir dans le commerce traditionnel, explique Marie. Lorsque je faisais une rue commerçante, je voyais le même style de lingerie partout : de la dentelle, des baleines non adaptées, des collections ultra uniformes, très peu de choix au final. J'ai alors voulu proposer quelque chose qui s'adapte réellement à la femme, pour la femme, de manière à ce que le fait de porter un soutien-gorge tous les jours ne soit plus considéré comme une contrainte."

Il faut dire qu'en réalité, Marie est attirée depuis toujours par la lingerie et elle s'est alors spécialisée dans le domaine. "Pendant mes études en stylisme, je me suis rendu compte que je n'aime pas vraiment les vêtements. En revanche, je pouvais passer des heures à réaliser des finitions sur des petites pièces. J'ai alors fait une spécialisation à Roubaix, en France, et puis une autre à Bruxelles," explique Marie Van Gils.

Un travail (presque) d'artisanat

La particularité de la marque Marie Van Gils, c'est avant tout un point d'honneur porté sur la qualité des matériaux utilisés. Pour ses quatre collections actuelles, la styliste a d'abord effectué de longues recherches pour trouver les tissus optimaux. "Tous les tissus sont produits en Belgique, avec des normes qualitatives supérieures. Les tissus sont également testés et portés avant d'être repris dans une collection. L'idée est que les pièces durent," affirme la créatrice. Les élastiques proviennent quant à eux de Grèce (bientôt d'Allemagne) et les armatures métalliques viennent d'Espagne.

Portée davantage sur la qualité que la quantité, Marie Van Gils adapte son processus de production à sa philosophie. "Je couds chaque pièce à la main, ici à Ixelles. Sur certaines pièces, les sérigraphies présentes sont réalisées à l'ancienne." La lingerie de Marie Van Gils est donc considérée haut de gamme. Les stocks ne comportent qu'une pièce de chaque modèle, qui est ensuite reproduite selon la demande des clientes.

L'éthique comme leitmotiv

Une autre caractéristique de la marque est l'importance accordée au respect de l'éthique, de l'empreinte environnementale et écologique, des dispositions sociétales. La styliste avoue : "On dit de mot que je suis une kamikaze de l'éthique parce que je suis tellement bornée ! Sur les étiquettes, j'y indique la provenance de chaque pièces qui composent le soutien-gorge, par exemple."

Le principe de "second life fabric" suivi par Marie Van Gils entre également dans cette optique de l'éthique. Elle rachète des fins de rouleaux de tissus neufs à des grandes maisons de tissus belges. Une fois à court de ce tissu, la pièce de lingerie n'est plus produite.

Toutes ces démarches pour un produit de qualité et un produit belge ont évidemment un prix ! Présentes auparavant dans plusieurs boutiques, les collections sont aujourd'hui vendues par vente privée et le seront bientôt via le webshop. Il faut compter près de 120 euros pour un soutien-gorge et entre 200 et 250 euros pour ensemble complet.

Pour voir toutes les collections de cette lingerie MADE IN Belgium, c'est ici que ça se passe !

 

Jérémie Sanem