Ville de Bruxelles 1000

Manneken Pis parmi les "attractions surestimées à éviter à tout prix" d'un site américain

Être touriste est tout un art.

Il faut sélectionner intelligemment les choses à voir et les activités à faire lorsqu'on est arrivé à destination. Pour aider les internautes anglophones, un site dédié au voyage a dressé un panel de 45 attractions "surcôtées et surmédiatisées à éviter à tout prix". Dans ce classement, un seul édifice belge : le Manneken Pis.

Lors de vacances ou simples séjours à l'étranger, nous avons tous déjà regretté d'avoir visité un monument. Les causes peuvent être multiples : une file interminable, une foule oppressante, un environnement qui gâche la vue ou bien un monument qui ne vaut, au final, pas le coup. Pour remédier à ce problème, le site "Far & Wyde" a établi une liste de lieux à éviter afin de ne pas perdre de temps lors ses voyages et de "ne pas perdre de temps et d'argent".

Dans ce classement, on retrouve plusieurs destinations bien connues. Les chutes du Niagara, dont la vue est obstruée par un complexe touristique composé de restaurants et autres magasins de souvenirs. Le Château de Versailles, bondé en permanence où l'on "a plus de garanties de voir le dos d'une foule d'inconnus que le palais lui-même". Ou encore le Walk of Fame d'Hollywood, cette allée composée d'étoiles où sont inscrits le nom de célébrités.

Mais un monument noir-jaune-rouge s'est aussi glissé dans ce panel d'attractions touristiques évitables : Manneken Pis.

"Juste un petit garçon qui urine"

La petite description attachée à la plus célèbre statue bruxelloise juge "inexplicable" la célébrité qui colle à la peau du petit bonhomme. "C'est juste un petit garçon qui urine dans une fontaine", est-il écrit. "Soyons honnête, si vous allez à Bruxelles, vous irez sûrement le voir", continue l'article, accordant tout de même à la célèbre statue belge son caractère immanquable.

"Mais ne vous attendez à rien de plus. C'est juste un petit garçon qui pisse. C'est tout", est-il indiqué en guise de conclusion. On n'y parle pas pour autant de la petite spécificité vestimentaire du petit garçon en question, gérée de main de maître par Nicolas, l'habilleur officiel de Manneken Pis.

Maxime Fettweis

Retrouvez l'article original sur RTBF