#LOKDONATION : une nouvelle coupe pour soutenir les victimes du cancer du sein

Après deux longs mois, les coiffeurs sont enfin autorisés à rouvrir les portes de leur salon. Et si on en profitait pour s’offrir une coupe d’éclat et changer de tête, afin de marquer le coup ? C’est pour la bonne cause !

Durant le confinement, les cheveux ont été parfois qualifiés de "victimes collatérales de la pandémie", les tutos de coiffure pour se couper soi-même les cheveux ont fait le buzz et un nouveau mot a même été inventé pour qualifier le phénomène des cheveux blancs disgracieux en attente d’une nouvelle colo !

Mais depuis ce lundi 18 mai, la Belgique a entamé la phase 2 du déconfinement progressif et, parmi les principaux changements désormais en vigueur, nous pouvons (enfin !) nous rendre chez le coiffeur, sur rendez-vous. Une réouverture très attendue par certains, en totale détresse capillaire depuis deux longs mois. Nous serons donc nombreux/ses à se ruer sur le téléphone pour prendre rendez-vous dans notre salon de coiffure habituel.

Et si on en profitait pour changer de tête ? Think Pink, la campagne nationale contre le cancer du sein en Belgique, vient justement de lancer sa campagne annuelle "Coupe d’Éclat" avec le #lokdonation, un hashtag pour soutenir les femmes victimes du cancer du sein grâce à vos "cheveux de confinement".

Think Pink lance #lokdonation pour booster sa "Coupe d’Eclat"

Think Pink surfe sur la vague du confinement ainsi que sur la réouverture des salons de coiffure après deux longs moins de fermeture pour booster la sixième édition de sa campagne permanente intitulée "Coupe d’Eclat". Comme chaque année, l’ASBL appelle les porteurs de cheveux longs à "changer de tête" et à faire don de leur queue-de-cheval (d’au moins 30 centimètres) pour les "victorieuses", les victimes du cancer du sein. "60% des femmes confrontées à la perte de leurs cheveux due à la chimiothérapie considèrent qu’il s’agit de l’aspect le plus douloureux et le plus lourd de leur maladie", peut-on lire sur le site de l’association.

Environ 8% des femmes atteintes d’un cancer envisagent même de refuser la chimiothérapie pour ne pas perdre leurs cheveux, mettant ainsi leur vie en danger…

"Vous pouvez les aider à supporter plus facilement la perte de leurs cheveux. Offrez vos cheveux brillants de santé et soutenez le Fond Coupe d’Éclat. Les femmes et les hommes traversant des difficultés financières pourront s’acheter une perruque grâce à cela", explique Think Pink. Pour donner plus de visibilité à la campagne, l’ASBL a lancé cette année un hashtag #lokdonation pour inonder les réseaux sociaux par cette action.

Prêt(e)s à offrir vos cheveux ?

Pendant le confinement, vos cheveux ont sans doute bien poussé. S’ils font plus de 30 centimètres, qu’ils sont brillants et en bonne santé, alors vous remplissez tous les critères pour pouvoir les donner à Think Pink.

Ils seront ensuite vendus à un perruquier. Et grâce à l’argent récolté, nous aidons financièrement les victorieuses en difficulté financière. Plus votre queue est longue, plus votre don a de la valeur.

Si vos cheveux font moins de 30 centimètres, ce n’est donc pas la peine de les couper pour les offrir. Dans ce cas de figure, il vaut mieux repousser votre rendez-vous chez le coiffeur, patienter encore un peu et laisser pousser vos cheveux. Vous pourrez ensuite en faire don.

En revanche, si vous pouvez couper 30 centimètres de cheveux (ou plus), il vous suffira pour les donner de simplement glisser les cheveux coupés dans un sac en plastique, puis mettre le tout dans l’enveloppe pré affranchie "Coupe d’Éclat" que vous aurez préalablement commandée, et ensuite de la poster. Et bien sûr, vous pouvez partager une photo de votre queue-de-cheval découpée avec le #lokdonation sur les réseaux sociaux pour aider Think Pink à faire la promotion de sa campagne et pour inciter votre entourage à participer.

Petit bonus : si c’est un enfant courageux qui saute le pas, il aura même droit à un super diplôme pour le remercier d’avoir fait don de ses cheveux !

Lucy Dricot pour RTBF Tendance