Les trois conseils essentiels pour éviter que votre barbecue ne tourne au cauchemar

Des températures estivales et un long weekend sont certainement synonymes de barbecue pour de nombreux Belges. Mais attention à ce que cette tradition culinaire ne vire au cauchemar. L'AFSCA, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire fait trois recommandations principales pour en profiter en toute d'éternité.

1. Attention aux températures

Tout commence  dès la sortie du magasin. Veillez à ce que la viande, le poisson ou les salades passent le moins de temps possible en dehors du frigo. La viande en particulier peut vite monter en température et développer des bactéries, on ne la laisse donc pas au soleil en attendant que les braises soient prêtes.

Après le barbecue, il est également important de mettre toutes les denrées alimentaires restantes au frigo dans un délai de maximum deux heures.

 

2. Viandes crues et cuites bien séparées

Pour éviter ce qu'on appelle la contamination croisée, la viande crue ne peut pas entrer en contact avec la viande cuite ou avec les salades préparées, cela pourrait provoquer l'apparition de bactéries.

Une erreur typique est d'utiliser un plat pour la viande crue et d'y replacer la viande cuite par après

Jean-Sébastien Walhin, porte-parole de l'AFSCA, précise : "une erreur typique est d'utiliser un plat pour la viande crue et d'y replacer la viande cuite par après. C'est vraiment un geste à ne pas faire".

 

3. A bas les flammes

 

Enfin, il est absolument déconseillé de laisser une flamme entrer en contact avec la viande. Cela génère une substance cancérigène appelée hydrocarbure aromatique polycyclique. Pour cela, il faut travailler avec un lit de braises bien gros et homogène préparé à l'avance.

Pour les viandes grasses ou le lard, il vaut mieux prévoir des barquettes en aluminium avec des petites rigoles pour ne pas que des flammes se créent quand la graisse touche le charbon.

"Être une fois en contact avec de la viande brûlée n'est pas dramatique en soi", ajoute Jean-Sébastien Walhin, "mais en consommer à répétition peut avoir un effet très néfaste sur la santé".

Sarah Heynderickx

Retrouvez l'article original sur RTBF