Theux 4910

Les travaux routiers entre Spa et Theux vont bientôt se terminer

La nationale reliant Spa à Theux est fermée depuis près de deux ans en raison de travaux à hauteur du village de Spixhe. Des travaux qui touchent maintenant à leur fin, au grand soulagement des riverains. La dernière couche d’asphalte devrait être posée dans les tout prochains jours.

Ils devaient durer six mois, mais deux ans plus tard ils ne sont pas encore tout à fait terminés. Les travaux à hauteur de Spixhe touchent toutefois à leur fin : " Les deux prochaines grandes étapes, ce sont les évacuations des terres de déblais excédentaires, qui devraient pouvoir être évacuées fin de cette semaine, puis la pose du tarmac la semaine prochaine si les conditions climatiques le permettent. Ça ne veut pas dire nécessairement la réouverture de la route immédiatement. Il faut savoir que pour des raisons de sécurité, il ne sera peut-être pas possible d’envisager le passage à double sens. Je dirais qu’au plus tard, ce sera à la mi-novembre que la circulation sera complètement rétablie, mais on a bon espoir que cela soit le cas avant les congés de Toussaint ", détaille Bruno Gavray, échevin des travaux de Theux.

Les riverains se disent en tout cas soulagés de cette fin de chantier annoncée : " Je suis soulagée parce que le détour est long. Ça sera beaucoup mieux maintenant parce que nous, on n’avait pas de trottoir. Maintenant, quand on sort, au moins on est protégée ", explique Nathalie, une riveraine. " C’est un grand soulagement parce que ça met de l’électricité dans l’air parce que les gens qui passent alors qu’ils ne peuvent pas le faire ne respectent pas les limitations de vitesse, ni les ouvriers, ni les gens qui habitent ici ", précise Sophie, en rappelant que la route n’est ouverte qu’aux riverains et fournisseurs.

Parmi les explications avancées pour le retard : de nombreux imprévus une fois la route ouverte, la fermeture des entreprises durant la crise sanitaire, des pièces qui devaient venir d’Angleterre et qui ont tardé en raison du Brexit, et puis les inondations où les entreprises de génie civil ont été appelées à intervenir en urgence.

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF