Charleroi 6000

Les musées hennuyers surpris par la réouverture, mais tous sont prêts

Le sourire affiché chez tous les responsables de musée.

Ce mardi matin, tous rouvrent leurs portes après plusieurs semaines de confinement. Une réouverture qui en a surpris quelques-uns. Au musée de la photographie de Charleroi, Xavier Canonne explique "qu’il y avait des travaux des rafraîchissements, d’éclairage et de plancher en cours. On avait encore besoin de dix jours pour terminer donc une partie de notre collection permanent ne sera pas accessible deux-trois jours. Mais les autres expos sont totalement ouvertes". Evidemment, personne ne boude son plaisir de reprendre et les visiteurs seront accueillis sur réservation et respect des règles sanitaires.

Sourire aussi du côté du Musée Royal de Mariemont où Alice Herman nous confie que rien ne vaut la présence physique au musée. "Depuis mars, on a appris à utiliser les outils numériques. Nous avons développé des visites virtuelles et c’est vraiment un outil complémentaire mais pour percevoir complètement l’œuvre et l’intention de l’artiste, il faut du présentiel comme on dit maintenant." Comme ailleurs, le Mariemont est prêt face aux mesures sanitaires. Tout était déjà en place en septembre avant le deuxième confinement et tout sera maintenu.

Une exposition consacrée au confinement à La Louvière

Et pour ce qui est du confinement, le MIL à La Louvière propose une sélection des œuvres du patrimoine louviérois avec l’objectif d’illustrer notre quotidien depuis l’arrivée du Covid. Homme barbu pour parler de la fermeture des coiffeurs, un Gille assis qui nous parle de l’annulation des carnavals, un assemblage de bois qui représente le kayak de Sophie Wilmès. Les clins d’œil sont nombreux et souvent drôles (pas toujours). Cette exposition n’a pu ouvrir que 5 jours en octobre avant de devoir fermer. La voilà à nouveau accessible au public dès ce mardi.

Mathieu Van Winckel

Retrouvez l'article original sur RTBF