Les moustiques sont encore là et pourraient s'attarder jusque Noël...

Cette question qui vous taraude, peut-être en ce mois d'octobre.

Pourquoi sommes-nous encore dérangés par les moustiques ? La faute au climat, un peu trop doux pour la saison. Et cela pourrait durer... Pourquoi pas même jusque Noël.

De jeunes gens en terrasse ou dans les parcs nous le confirment, les moustiques sont encore bien présents : "J'ai été piqué à trois endroits différents. Chacune des épaules et dans le cou. C'est la première année que je me demande pourquoi on a encore des moustiques au mois d'octobre. En même temps il fait encore 20° en ce moment, ils continuent à proliférer". 

L'automne est en effet déjà bien entamée et ces satanés insectes n'en démordent pas, ce jeune homme aussi en a fait les frais : "Encore cette nuit, j'ai entendu des moustiques, car je dors la fenêtre ouverte". 

Un cocktail idéal

Thierry Hance est entomologistes à l'UCL. Il le confirme : des moustiques en octobre, c'est plutôt rare. "C'est plutôt inhabituel, en effet. Normalement, les moustiques ont encore un pic d'activité fin septembre, mais en octobre, ça décroit fortement."

C'est indéniable, nous bénéficions de conditions climatiques encore très clémentes pour la saison. Cela explique en partie la longévité des moustiques comme l'explique Thierry Hance : "Cela prolonge la durée d'activité des moustiques et fait en sorte qu'une génération de plus sera possiblement conçue, par rapport aux années précédentes". 

Une gouttière humide, un bidon de réserve d'eau ouvert, un fond d'eau dans une soucoupe de pot de fleur. Il ne faut pas plus pour que les larves se développent. Et le pire, c'est que cela pourrait encore durer, pourquoi pas, jusqu'en décembre. Sous nos latitudes, il faudrait une absence ou une très faible intensité des gelées afin que les moustiques puissent se réfugier. On pourrait ainsi estimer qu'une partie de la population de moustiques resterait active. "Mais dans le sud de l'Europe, on peut s'attendre à une prolongation, voire même à une activité quasi tout l'hiver de certaines espèces de moustiques", prévient Thierry Hance.

Un tiers de la France en vigilance orange

En France, on note d'ores et déjà des piqûres et proliférations inhabituelles de moustiques dans 35 départements sur 95. Tous les autres départements ont été placés en vigilance jaune "Conditions favorables à la multiplication de moustiques". 

Pour cette année, la persistance supposée de moustiques à Noël concerne donc surtout le sud de l'Europe. Mais si ce doux climat devait se reproduire quelques années en Belgique, les moustiques pourraient définitivement prendre leurs quartiers d'hiver dans notre pays. "On pourrait alors avoir une sélection de populations de moustiques qui survivraient à une partie de l'hiver. Ils seraient alors éventuellement actifs tout l'hiver et lors de belles journées, nous aurions une probabilité non négligeable de se faire piquer".

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF