Lasne 1380

Les épreuves du CEB adaptées pour les enfants "dys"

Imaginez-vous passer un examen sans vos lunettes, si vous en portez habituellement? Les élèves à besoins spécifiques ont, eux aussi, besoin d'un équipement adapté pour suivre les cours et passer l'épreuve du CEB. Il s'agit d'élèves comme les...

Imaginez-vous passer un examen sans vos lunettes, si vous en portez habituellement? Les élèves à besoins spécifiques ont, eux aussi, besoin d'un équipement adapté pour suivre les cours et passer l'épreuve du CEB. Il s'agit d'élèves comme les autres, mais qui souffrent de troubles de l'attention, de dyslexie, de dyscalculie ou encore de dyspraxie.

Il faut dire que le questionnaire standard du CEB comporte beaucoup de pièges pour ces élèves: la taille ou la forme des caractères, des éléments parasites comme les cases pour noter les points, qui peuvent les distraire ou les perturber. Le formulaire est donc imprimé d'une façon qui leur est adaptée. "Ils sont écrits dans une police de caractère différente et sont aérés au maximum, avec deux ou trois questions maximum par page, et exempts de toutes fioritures qui focaliseraient l'attention de l'enfant sur des choses qu'on ne lui demande pas, explique Dominique Stordeur, institutrice à l'École ouverte d'Ohain. On va aussi utiliser une latte pour suivre le texte pour des enfants dyslexiques, ou des fluos pour mettre en évidence ce qui est important dans la consigne, pour les élèves qui souffrent de troubles de l'attention".

L'ordinateur m'aide à écrire plus vite, à travailler au même rythme que le reste de la classe

Certains élèves de la classe pourront porter des casques auditifs qui les isoleront du bruit ambiant et d'autres, comme Anastasia, pourront même passer l'épreuve avec leur ordinateur portable. Elle souffre de dyspraxie et a par exemple beaucoup de difficultés à tenir un stylo pour former des lettres. "Cet ordinateur m'aide à écrire plus vite, à travailler au même rythme que le reste de la classe. Avant, quand j'écrivais au stylo, j'essayais d'écrire vite mais je n'entendais pas ce que la prof disait et je n'arrivais pas à suivre", confie-t-elle. Bien qu'encombrant, l'engin ne la quitte plus. Après avoir fait ses branchements, elle ouvre un fichier PDF d'exercices : "Je peux souligner, mettre des flèches, entourer, écrire, et effacer proprement mes erreurs. Je peux aussi zoomer à tout moment pour agrandir les caractères et travailler plus confortablement".

Lors de l'épreuve, les enseignants pourront aussi aider ces élèves à relire leurs questions ou relancer leur attention. "Ce n'est pas du favoritisme, insite-t-on dans l'école, mais juste une manière de permettre à tous les élèves d'être à armes égales". En Fédération Wallonie-Bruxelles, sur 60.877 élèves de 6e qui passent le CEB cette année, 2800 ont fait une demande d'un questionnaire adapté. Pour en bénéficier ils doivent disposer d'une attestation d'un spécialiste et déjà suivre un enseignement adapté au sein de leur école

 

 

Stéphanie Vandreck

Retrouvez l'article original sur RTBF