Les écoles bruxelloises pourraient-elles passer en code orange ?

C'est un article du quotidien flamand Het Nieuwsblad qui posait la question ce matin: les écoles bruxelloises vont-elles passer prochainement en code orange? Le journal disait s'appuyer sur le dernier rapport du Risk Assessment Group (RAG).

C'est un article du quotidien flamand Het Nieuwsblad qui posait la question ce matin: les écoles bruxelloises vont-elles passer prochainement en code orange? Le journal disait s'appuyer sur le dernier rapport du Risk Assessment Group (RAG). 

La situation est en fait plus nuancée. Explications. 

Que dit le rapport du RAG? 

Hier soir, le RAG, le Risk Assessment Group, a bien envoyé un rapport aux différentes autorités. Il y fait un point sur la situation épidémiologique, comme c'était prévu à la mi-août, lorsqu'il a été décidé que la rentrée scolaire se ferait en code jaune. C'est donc le deuxième rapport en la matière. Il sera envoyé aux autorités chaque semaine. 

Dans ce dernier rapport donc, le RAG épingle, comme le dit Het Nieuwsblad, 26 communes, dont les 19 communes bruxelloises. Le RAG leur recommande de réunir leur cellule de crise locale. Mais il n'y est pas fait mention de code orange pour les écoles. La semaine dernière, le RAG soulignait déjà la situation en région bruxelloise. 

Ce n'est pas le RAG qui décide 

Ce que montre aussi ce rapport, ce sont ces chiffres de l'épidémie de coronavirus qui se stabilisent par endroit ou continuent de baisser. Le taux d'incidence à Bruxelles (et à Anvers) est encore élevé: 141 cas sur 100.000 sur ces 14 derniers jours. Mais la baisse continue. 

Du côté des autorités, on insiste donc: le RAG, qui est composé d'experts de Sciensano et des autorités de santé, envoie des rapports, mais ce n'est pas lui qui décide.

Si la situation épidémiologique le nécessite, ce sont les communes qui détiennent l'un des leviers pour transformer le code couleur de leurs écoles: de le faire passer de code jaune à orange par exemple. Décision qui doit être validée par les ministres de l'enseignement. 

Eviter de faire cavalier seul

La région bruxelloise a elle, décidé d'aller plus loin. Les 19 bourgmestres bruxellois ont convenu de se concerter lorsqu'une commune sera face à ce dilemme. Histoire de ne pas avoir des codes couleurs différents en fonction des communes.

Le changement d'un code couleur dans les écoles ne peut pas se prendre à la légère: passer en code orange, cela signifie que les élèves, à partir de la troisième secondaire, passent à un enseignement hybride : mi-temps en présentiel et mi-temps à distance. Cela remettrait aussi en cause la rentrée dans l'enseignement supérieur, sans compter d'autres conséquences au niveau du fondamental (les cantines etc...). 

Par ailleurs, passer du code jaune au code orange serait sans doute difficilement compréhensible pour les Bruxellois, alors que les indicateurs sont positifs ces derniers jours et que les cas de contamination baissent à Bruxelles et ailleurs. 

Bref, pour le moment, le code orange n'est pas d'actualité à Bruxelles. Mais tout le monde est attentif à la situation et à l'éventuel impact des retours de zones rouges. 

Machelen en orange

Par contre, une première école à Machelen a décidé de passer en code orange. Les élèves de troisième année du secondaire et les années supérieures alterneront donc une semaine d'enseignement à distance et une semaine d'école. "La dernière semaine avant le 1er septembre, nous avons rencontré deux fois la cellule de sécurité de Machelen pour évaluer les chiffres", explique le directeur Willy De Bouw. "Nous avons alors décidé de démarrer en code orange le 7 septembre". Les parents ont été informés le vendredi précédant la rentrée scolaire.

Aline Wavreille

Retrouvez l'article original sur RTBF