Un trafic de voitures de luxe et de stupéfiants démantelés en région namuroise

La police judiciaire fédérale de Namur a démantelé un trafic international de véhicule et de stupéfiants.

Trois personnes ont été placées sous mandats d’arrêt et deux autres inculpées. Les malfrats agissaient en famille. Une mère de famille, les deux fils, une sœur et un oncle étaient au cœur du réseau.

Dans cette affaire c’est le mode opératoire qui interpelle. Les malfrats prétendaient procéder à un essai des voitures chez des concessionnaires. Ils partaient donc sur la voiture pour essayer les voitures et ne revenaient pas. Certains usaient aussi de leasing à l’étranger (en Pologne notamment). D’autres méthodes tels que l’escroquerie à l’assurance et le recel de véhicules volés étaient aussi utilisés. Les voitures étaient ensuite acheminées vers l’Afrique en passant par le port d’Anvers. Les voleurs se rendaient alors directement dans les pays de revente pour négocier les prix.

Parallèlement à la revente de voitures volées, le réseau organisait aussi du trafic de stupéfiants. Lors de six perquisitions menées ce mardi, la police a mis la main sur 1,5 kg de cannabis et de la cocaïne conditionnée pour la vente au détail. Le tout caché dans des valises ou encore dans un congélateur.

L’ensemble des gains générés était ensuite investi dans de l’immobilier, là aussi, à l’étranger.

L’organisation fonctionnait autour d’un noyau familial composé d’une mère, de ses deux fils, de sa fille et d’un oncle. Au total, cinq personnes ont été interpellées. Trois ont été placées sous mandat d’arrêt et deux autres ont été inculpées et libérées sous conditions. Tous sont en aveux de faits.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF