L'Office des Étrangers lance une campagne pour dissuader les migrants de venir en Belgique

L'Office des Étrangers a lancé, ce mercredi, une campagne de sensibilisation destinée aux migrants.

"La vie en Belgique est-elle si facile ?", "Les délais de traitement pour une demande d'asile sont courts en Belgique. Vrai ou faux ?", "Tous les demandeurs d'asile palestiniens reçoivent automatiquement un statut de réfugié. Vrai ou faux ?", voilà le genre de questions auxquelles répond ce site web www.factsaboutbelgium.be. Il a pour but d'informer les migrants potentiels, ceux qui sont en route, dans des pays de transit sur la législation belge et les procédures en matière de migration. Mais aussi de signaler les risques si les migrants font appel à des passeurs ou des trafiquants. L'Office des Etrangers précise dans un communiqué que "l’objectif de ces messages est aussi de contrer les rumeurs et fausses informations diffusées souvent sur les réseaux sociaux, pour permettre aux personnes désireuses de quitter leur pays d’origine de l’envisager en toute connaissance de cause."

Cette campagne est mise en place dans le cadre de l'exécution des actions prévues par le gouvernement sur la gestion des flux migratoires. Maggie De Block commente d'ailleurs ce lancement. Si l'Office des étrangers parle d'une campagne de sensibilisation, la ministre de l'Asile et de la Migration parle d'une "vaste campagne de dissuasion". Elle précise aussi que, parallèlement au site, "une campagne Facebook est mise en place. Elle se concentrera sur certains groupes cibles tels que les Palestiniens et les Marocains. Il s’agit de la plus grande campagne de dissuasion en ligne jamais menée en Belgique". Maggie De Block déclare qu'il vaut mieux agir que guérir, "la conséquence de ces pratiques souvent malhonnêtes est que les migrants frappent à nos portes et demandent l'asile, alors que les chances qu'ils y aient droit sont très faibles. Cela crée un énorme fardeau pour nos services et met notre système d'asile et notre hospitalité sous pression". 

C'est une agence de communication néerlandaise qui a réalisé cette campagne. Elle s'est inspirée de ce qui a été fait par les autorités britanniques et allemandes "mais respectueuse à l'égard des migrants" déclare la ministre. 

Cette campagne durera six mois et ce n'est pas la première. En janvier, l'Office des Etrangers avait déjà lancé une campagne sur Facebook à destination des Palestiniens des Emirats arabes unis et d'Arabie saoudite. 

Alisson Delpierre

Retrouvez l'article original sur RTBF