Le SNPS appelle ses membres à ne plus mettre d'amendes: "Les policiers en ont marre des attaques des ministres"

Le syndicat policier SNPS appelle ses membres à ne pas distribuer d'amendes de roulage durant la deuxième quinzaine de septembre, rapportent le syndicat sur son site et plusieurs médias jeudi.

Statut des policiers, manque de personnel, pension, pénibilité du métier,... Les raisons de la grogne du syndicat policier sont multiples. 

"Les policiers ont en marre de faire l'objet des attaques de nos ministres et de ce gouvernement", s'insurge le secrétaire national du SNPS, Thierry Belin.

"On veut nous faire passer pour des profiteurs et des fainéants. On veut nous faire passer pour des voyous en s’attaquant à la loi disciplinaire. Par contre, nous n'avons pas de réponse concernant nos pensions ou le manque de personnel", conclut-il.  

Ce dernier appelle dès lors ses membres à ne pas infliger d'amendes de roulage entre le 15 et le 30 septembre mais à "se limiter à une attitude éducative et à des remarques verbales envers les usagers de la route". Un appel qui ne concerne pas les "infractions particulièrement graves liées à des comportements criminels", insiste le SNPS. " Il va de soi que nous ne sommes pas des irresponsables, les grands criminel de la route, la drogue, l'alcool, les grands excès de vitesse. Personne ne toléra jamais ça", conclu Thierry Belin.     

RTBF avec Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF