Visé 4600

Fermeture de Tihange 2 et Doel 3: les militants anti-nucléaire auraient déjà récolté un demi-million de signatures

Le combat continue pour la fermeture de Tihange 2 et de Doel 3.

Les militants anti-nucléaire organisent une nouvelle action de mobilisation. Des militants belges mais aussi néerlandais et allemands. Il s'agit cette fois d'une pétition à grande échelle.

Ils annoncent avoir recueilli près d'un demi-million de signatures et espèrent bien être entendus. Et ils le promettent : l'événement est d'envergure. Parole de militant : "On n'avait plus vu une pétition de telle ampleur depuis un bon moment !"

Mercredi, ils étaient à Liège. Histoire de grapiller encore quelques signatures. Aujourd'hui, ils seront à Visé.

Sur place, aussi : des soutiens politiques. Comme la liégeoise Muriel Gerkens. La députée fédérale Ecolo en est persuadée : la cause rassemble. "Soit les citoyens sont déjà conscientisés et nous soutiennent en signant la pétition ; pour d’autres, il faut expliquer que même sans énergie nucléaire, on sait garantir l’approvisionnement en électricité. L’avenir, c’est l’énergie verte ! Pas le nucléaire."

Pas la première action des anti-nucléaires

Souvenez-vous, de cette longue chaîne humaine l'an dernier. 50.000 personnes s'étaient donné la main entre Aix-la-Chapelle et Tihange. Ils étaient déjà à l’initiative de l’événement.

Avec cette nouvelle action, ils espèrent bien se rappeler au bon souvenir des politiques et des responsables de l'Agence Fédérale pour le Contrôle nucléaire. C'est d'ailleurs au nouveau directeur général de cette agence qu'ils iront remettre cette pétition, demain (vendredi), vers 10h00.

Barbara Schaal

Retrouvez l'article original sur RTBF