Mons 7000

Comment les élèves des classes différenciées se préparent-ils au CEB?

Depuis 2007, les élèves en échec à l'issue de leur 6ème primaire ont la possibilité d'entrer en classes différenciées avant de passer à nouveau leur CEB. 

Une année de remise à niveau plus spécialisée et individuelle, alternative au redoublement. "Maintenant j'arrive plus à comprendre car on prend du temps pour nous expliquer", confie un jeune élève.

Avec une dizaine d'élèves en moyenne par classe, les professeurs constatent des progrès tout au long de l'année. Cependant, ils sont plus septiques quant à l'avenir de leurs élèves.

Une fois leur CEB en poche, les élèves peuvent entrer en école secondaire, un bouleversement pour certains qui se retrouvent à nouveau dans des classes de plus de vingt élèves. "Ils ont réussi leur CEB, ils sont contents, puis ils vont en première commune et c'est de nouveau des échecs, parce que le rythme et plus difficile et, de nouveau, ils ne sont plus motivés", nous confie une professeure de mathématique. 

Entre problèmes d'orientations et échecs, les classes différenciées ont leurs failles. A l'école des Ursulines de Mons, seulement 3 élèves sur 10 inscrits dans cette filière avaient obtenu leur CEB l'année dernière. 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF