Verviers 4800

Verviers: disparue il y a 50 ans, la cloche Sainte-Anne a été retrouvée... aux Pays-Bas

La cloche Sainte-Anne de l'église Saint-Remacle de Verviers, c'est un peu une miraculée. Elle a tout d'abord échappé à la fonte par l'armée allemande en 1943. Et puis, en 1968, elle disparaît. Il y a quelques jours, après diverses recherches,...

La cloche Sainte-Anne de l'église Saint-Remacle de Verviers, c'est un peu une miraculée. Elle a tout d'abord échappé à la fonte par l'armée allemande en 1943. Et puis, en 1968, elle disparaît.

Il y a quelques jours, après diverses recherches, Marie-Madeleine Crickboom la retrouve. Aux Pays-Bas. Alors qu'en 50 ans, elle aurait pu être à nouveau fondue.

"Je me suis rendue aux archives de la paroisse et là, j’ai trouvé dans les factures des cloches de 1968, le fait que le fondeur de cloches proposait de racheter une petite cloche qui, peut-être, ne servait plus à ce moment-là. Il m’a confirmé qu’il l’avait bien eue dans son atelier mais qu’il l’avait laissée repartir en échange d’une horloge de tour aux Pays-Bas. J’ai donc contacté cette firme horlogère, aux Pays-Bas, qui avait conservé cette cloche de 1985 jusqu’à nos jours. Et qui, très gentiment, va nous la ramener ce samedi après-midi, ici, à Saint-Remacle."

Cette cloche, ce n'est pas n'importe laquelle. Elle fait véritablement partie du patrimoine verviétois. Elle date de 1660. C'est neuf ans après l'octroi du titre de "Bonne Ville" à Verviers.

Or, à l'époque, quand on est une "bonne ville", il y a deux obligations : se doter de murailles, et avoir une cloche. Cette cloche, c'est la cloche Sainte Anne.

"On l’appelle la cloche Sainte-Anne mais on pourrait aussi l’appeler la cloche des bourgmestres puisqu’elle a été fondue – c’est d’ailleurs marqué dessus – sous le consulat de Remacle Hauzeur et Denis Dolenvaux, poursuit Marie-Madeleine Crickboom. C’était donc aussi une cloche civile qui a été pendue à l’époque dans l’ancienne église Saint-Remacle parce qu’il n’y avait pas de beffroi à Verviers. Elle devait sonner la retraite, c’est-à-dire le couvre-feu du soir, lorsque les portes de la ville étaient fermées. Et puis, elle a également servi à sonner les offices. Ce qui fait que c’est à la fois une cloche civile mais aussi religieuse."

La cloche arrivera samedi à 14h00 à l'église Saint-Remacle, où un petit beffroi pourrait par la suite lui être construit.

A Lobbes, la cloche de l'église du Mont Sainte-Geneviève a aussi disparu!

A Lobbes (Hainaut), la cloche de l’église du Mont Sainte-Geneviève a également été volée. Il y a deux ans, un incendie avait ravagé le clocher. La cloche de près de 800 kilos avait alors été entreposée dans un bâtiment communal. C’est le bourgmestre, Marcel Basile qui a remarqué le weekend-dernier, nous rapportent nos confrères de la Nouvelle Gazette, que la cloche a disparu.

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF