Les clubs de marche font de nombreux adeptes!

Un kilomètre à pied, ça use les souliers, mais c'est aussi bon pour le moral et pour la santé.

Un kilomètre à pied, ça use les souliers, mais c'est aussi bon pour le moral et pour la santé. Vous êtes particulièrement nombreux à chausser vos bottines ces derniers temps. La marche, le sport du confinement, un des seuls encore autorisés, est devenue le seul espace de liberté de centaines de personnes. Conséquence: les clubs de marche font le plein de nouveaux adhérents. Des nouveaux sentiers voient le jour. Gros plan sur une passion qui a le vent en poupe, avec "el bottine qui bique", un club de marche, né pendant le confinement, en septembre, à Dour.

Ses fondateurs sont, eux-mêmes, surpris du succès qu'a rencontré leur initiative. "Il y a beaucoup plus de gens qu'avant", raconte Jean-Pierre", "on n'a plus que ça, il n'y a plus rien comme loisir", ajoute son épouse. "Même pas les restos, aller boire un café, donc les gens, forcément, se tournent vers ce qu'il y a à voir. La page Facebook ouverte par le couple a rassemblé 400 membres en très peu de temps. On observe d'ailleurs que, sur internet, les sites où on présente les beaux coins en Belgique prennent énormément d'ampleur". des sites sur lesquels les amateurs partagent leurs photos et leurs expériences.

Certains libraires remarquent aussi cet intérêt pour la randonnée. Marco Lamberti reçoit des demandes de cartes grand format, les cartes IGN. Mais il doit décevoir les randonneurs: "ca n'existe plus..." (mais on peut encore les trouver en ligne, voir le lien ici). Parmi les guides, le best-seller au rayon randonnées cet hiver, c'était "la rando bière en Belgique", un guide pour les marcheurs, autour des brasseries de notre pays. Parfait pour se dégourdir les jambes, mais pour apprécier la dégustation (le réconfort après l'effort) il faudra encore patienter. 

C. Legrand, F. Dussart

Retrouvez l'article original sur RTBF