Le PTB demande l'inscription de la proposition sur la dépénalisation de l'avortement à la prochaine séance plénière

Le PTB a déposé une motion demandant l’inscription de la proposition de loi sur l’avortement à la séance plénière de la semaine prochaine, a annoncé le député communiste Raoul Hedebouw à l’ouverture de la plénière de ce jeudi.

Le débat et le vote sur cette motion aura lieu en fin d’après-midi après l’examen des textes prévus à l’ordre du jour.

Raoul Hedebouw a dit vouloir de cette manière "encourager l’ensemble des groupes progressistes". "Aujourd’hui, nous allons avoir un vote vérité", a ajouté le député d’opposition, paraphrasant les propos tenus par le chef de groupe PS Ahmed Laaouej en juillet dernier.

Le Conseil d’Etat a rendu son avis sur les amendements déposés au mois de juillet, procédure choisie par les opposants au texte pour reporter une nouvelle fois son examen et son vote en séance plénière de la Chambre. L’accord de gouvernement conclu entre-temps laisse la proposition au parlement mais prévoit la réalisation d’une étude sur la loi qui régit l’interruption volontaire de grossesse par un comité scientifique mutlidisciplinaire.


►►► À lire aussi : Dépénalisation de l’avortement : le PS demandera l’inscription du texte au début de 2021 en vue d’un consensus


 

La tension est remontée d’un cran mercredi dans la majorité fédérale. Ecolo a appelé à la reprise des travaux puisque le Conseil d’Etat a rendu son avis. Le président du CD&V, Joachim Coens, a vertement balayé cette proposition, rappelant les termes de l’accord de gouvernement. "Les propositions de loi en attente de ne seront pas votées", a-t-il averti.

Du coté des socialistes, on tentait de temporiser mercredi, évoquant une inscription du texte au début 2021. "Pour le PS, la recherche d’un consensus plus large est nécessaire si on veut réellement obtenir une amélioration des conditions d’avortement. Il vaut mieux prendre le temps que de faire du sur-place comme c’est le cas depuis un an", avait souligné le député Patrick Prévot.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF