Beauraing 5570

Le pellet de paille: nouveau business des entrepreneurs agricoles ?

Une machine agricole dernière génération permet de fabriquer directement des pellets dans les champs remplis de paille. Cette première presse mobile au monde a été présentée à Falaën, à côté d'Onhaye.

La machine est plutôt impressionnante. Elle permet de transformer des ballots de paille en petits pellets, en les chauffant à près de 80 degrés, pour éliminer les bactéries. Le matériau est compressé entre 3 et 5 fois par l'outil. Marc Baguette, responsable commercial pour Krone en Wallonie, nous vend sa machine :

Elle a été conçue pour avaler le produit en vrac sur le champ, aussi bien la paille, que le foin et la luzerne, pour ensuite comprimer en pellets. Mais elle peut aussi fonctionner en stationnaire et transformer les ballots des agriculteurs et des entrepreneurs. 

Le produit fini, c'est le pellet de paille, utile à de nombreux égards dans le monde agricole. Il peut servir de base alimentaire pour certains animaux, de litière dans certains cas, mais aussi de combustible. Mais le plus gros atout de cette presse mobile réside dans l'économie sur les coûts de transport, grâce à la compression de la matière première.

Partout dans le monde, on transporte la paille en ballots à une densité de 200 kilos au mètre/cube. En le transformant en pellet, on passe à 600 kilos par mètre/cube. On va pouvoir diminuer le nombre de transports pour acheminer la litière ou l'aliment dans les zones d'élevage. 

Pour la première fois en Belgique, l'engin est présenté en conditions réelles. Forcément, une telle démonstration attire les curieux, des entrepreneurs agricoles prêts à investir dans un marché encore méconnu dans le pays. Pol Delhaye est négociant en fourrage à Falaën, il est très intéressé par la machine:

Cela fait longtemps que l'on attend un outil pareil. On peut enfin voir la machine chez nous vu qu'elle est mobile. C'est plus pratique.

Philippe Rabeux est attentif. Ce concessionnaire agricole d'Honnay, près de Beauraing, est persuadé que le pellet de paille est prometteur:

Aujourd'hui, il y a beaucoup de demandes de matières premières à réintégrer dans des aliments ou dans des paillages. En plus, un kilo de pellets absorbe quand même quatre litres d'eau. C'est incroyable, surtout quand vous avez des zones humides avec les vaches laitières ou dans les boxes à chevaux. 

Le prix officiel de la machine n'est pas encore connu des clients potentiels mais il sera certainement un frein pour de nombreux agriculteurs. Seuls des entrepreneurs prendront sans doute le risque de se lancer dans ce nouveau business.

Une machine agricole dernière génération permet de fabriquer directement des pellets dans les champs remplis de paille. Cette première presse mobile au monde a été présentée à Falaën, à côté d'Onhaye.

Retrouvez l'article original sur MAtélé