Ciney 5590

Le nouveau TRAKK à Namur: 3000 mètres carrés à disposition des entreprises et des créatifs

Le hub créatif namurois déménage vers des installations dix fois plus grandes. L'objectif du TRAKK est de connecter les entreprises, les acteurs des différents secteurs, pour favoriser l'innovation.

Le TRAKK constitue un hub créatif, un lieu de networking qui a pour objectif de créer une communauté. Ses nouvelles installations à Namur, à deux pas des anciennes, sont désormais opérationnelles. Physiquement, le TRAKK représente 3000 m2 d'installation, dont une grande arène qui peut accueillir une centaine de personnes. Tout autour, de multiples espaces sont aménagés pour plusieurs fonctions, détaille Elisabeth Bois d'Enghien, chargée de projet:

On a une série de bureaux pour des entreprises, qui peuvent rester ici de un à cinq ans. On a 80 places de coworking, des salles de réunion disponibles à la fois pour les personnes qui sont déjà dans le TRAKK et pour les personnes extérieures.

Des espaces détentes, jeux, cafétarias, sont parsemés dans le bâtiment. Bref, les lieux sont propices à la rencontre informelle, d'où naissent souvent les idées. Car le but d'un hub créatif est précisément de connecter des acteurs, explique Renaud Degueldre, directeur général du BEP, l'un des trois pilliers du TRAKK:

Cela peut être un étudiant ou un citoyen avec un entrepreneur, quelqu'un du secteur public avec quelqu'un du secteur privé, quelqu'un du secteur culturel avec quelqu'un du secteur économique,... Derrière, différentes animations sont proposées, des événements, des formations courtes ou longues. Le but est que cela stimule, et que finalement naissent de nouvelles idées d'innovations. 

Parmi les équipes déjà installées, on retrouve Spade, une société de communication namuroise. Le cinacien Vianney Tribolet y travaille depuis trois ans comme designer web. Il a donc connu les deux implantations. L'esprit d'émulation était déjà présent pour lui dans l'"ancien" TRAKK:

On retrouve ça ici, mais c'est beaucoup plus connecté, c'est tout neuf. C'est vraiment chouette de découvrir plein de choses et de découvrir plein de possibilités. Il y a une autre agence de communication, King Size, juste à côté de nous, et ça discute beaucoup créativité pendant les repas à midi, c'est chouette. On peut aussi utiliser le FabLab pour créer des pièces ou des petits objets de design qui peuvent être sympas pour nos projets.

Le FabLab est un espace de création de prototypes, installé au coeur du TRAKK, explique Elisabeth Bois d'Enghien:

Un grand espace de 300 m2 où on retrouve une série de machines numériques: des imprimantes 3D, des découpeuses-vinyle, des découpeuses 3D, des CNC, etc.

Le projet est géré par trois acteurs. Nous avons déjà évoqué le BEP, dont la branche expansion économique a aussi monté le dossier financier et aménagé le bâtiment, un ancien hall sportif. Les deux autres partenaires sont l'Université de Namur et le Kikk, qui gère le FabLab. Budget total du projet: 5 millions €, subsidiés à 90% par des fonds européens.

Plus d'infos >> sur le site du TRAKK

Le hub créatif namurois déménage vers des installations dix fois plus grandes. L'objectif du TRAKK est de connecter les entreprises, les acteurs des différents secteurs, pour favoriser l'innovation.

Retrouvez l'article original sur MAtélé