Ixelles 1050

Le MR d'Ixelles sanctionne Alain Destexhe et lui retire ses mandats

La bourgmestre d'Ixelles sanctionne le conseiller communal MR Alain Destexhe. Après lui avoir demandé de quitter son siège et sans réponse de la part de l'intéressé, Dominique Dufourny, par ailleurs présidente du MR local, a décidé de passer à la...

La bourgmestre d'Ixelles sanctionne le conseiller communal MR Alain Destexhe. Après lui avoir demandé de quitter son siège et sans réponse de la part de l'intéressé, Dominique Dufourny, par ailleurs présidente du MR local, a décidé de passer à la vitesse supérieure: elle désignera d'autres élus réformateurs "pour représenter la commune d’Ixelles dans les intercommunales" où Alain Destexhe siégeait.

Des remplaçants désignés à Brutélé et Vivaqua

"Le conseil communal d’Ixelles du 27 avril procédera donc à la nomination de nouveaux représentants au sein des conseils d’administration de Brutélé et de Vivaqua en remplacement d’Alain Destexhe", précise Dominique Dufourny.

Que reproche le MR d'Ixelles à Alain Destexhe? Des absences répétées et continues lors du conseil communal. "A titre d’exemple, celui-ci n’a pas siégé une seule fois en une année complète de mandat, soit entre avril 2016 et mars 2017", explique le MR d'Ixelles. "En cohérence avec la motion votée à l’unanimité au dernier Conseil communal d’Ixelles et dans le respect des engagements internes de transparence, d’éthique et de bonne gouvernance du MR d’Ixelles, la bourgmestre d’Ixelles Dominique Dufourny a demandé à Alain Destexhe de présenter sa démission afin d’être remplacé par son suppléant au prochain Conseil communal."

Absences répétées

Cette demande de démission date de la fin du mois dernier. Depuis lors, Alain Destexhe n'a toujours pas réagi, selon le MR d'Ixelles. Alain Destexhe est donc privé de ses mandats à Brutélé et Vivaqua. "Dans le même temps, le groupe MR d’Ixelles a décidé de remplacer l’intéressé dans les différentes commissions communales qui lui avait été attribuées, vu qu’il n’a été présent que six fois en plus de quatre années. La présence sera donc assumée par les autres élus libéraux motivés, intéressés et disponibles pour siéger et pleinement exercer leur mandat!"

La RTBF n'a pas pu obtenir ce jeudi soir la réaction d'Alain Destexhe. Du côté du parti, le conflit est renvoyé vers les instances locales et régionales du MR. "En vertu de nos statuts, un débat contradictoire doit avoir lieu au sein de la section", indique le porte-parole du président Olivier Chastel. Si une exclusion du parti venait à être décidée, "la décision doit être validée par la fédération régionale. La présidence nationale n'intervient pas.

Karim Fadoul

Retrouvez l'article original sur RTBF