Hastière 5540

Le monde culturel rompt le silence à Hastière

Plusieurs actions liées au mouvement "Still standing for culture" se sont déroulés chez nous. Des manifestants du monde culturel se sont rassemblés à Rochefort, Dinant ou encore Hastière.

Dans tout le pays ce samedi 20 février, le secteur culturel a manifesté sa détresse. Réduit au silence depuis de nombreux mois pour des raisons sanitaires, le monde de la culture veut pouvoir reprendre ses activités. Chez nous, à Dinant, Rochefort ou encore Hastière, les acteurs culturels de la région ont pu crier leur désarroi. Du côté d'Hastière, le comédien dinantais, Aurélien Dony, a mis en exergue la situation délicate dans laquelle sont plongées de nombreux acteurs culturels:

On a toujours l'image du côté rêveur d'un artiste. La réalité est tout autre pour l'instant. Certains ne parviennent pas à remplir leur frigo. Notre secteur est en train de souffrir.

Leur souhait à court terme:  pouvoir reprendre leurs activités et faire vivre à nouveau la culture qui est en repos forcé depuis plusieurs mois, comme l'explique Nathan Graindorge, chargé de communication Centre culturel d'Hastière:

Nous sommes en manque de perspective, et rien ne bouge ! On espère que les politiques vont nous entendre à travers ce mouvement "Still standing for culture" qui s'est installé par différentes actions aux quatre coins du pays aujourd'hui.

Les manifestants se sont exprimés à tour de rôle à Hastière. Sur place, au secteur culturel, s'est aussi joint celui de l'Horeca qui partage les mêmes peines actuellement. Des secteurs qui attendent impatiemment le feu vert du gouvernement pour pouvoir reprendre leurs activités.

Plusieurs actions liées au mouvement "Still standing for culture" se sont déroulés chez nous. Des manifestants du monde culturel se sont rassemblés à Rochefort, Dinant ou encore Hastière.

Retrouvez l'article original sur MAtélé