Liege 4000

Le jardin de l'Abbé Firket devient un champ de bataille entre voisins

La démocratie participative est décidément un art difficile. Ce qui se passe, à Liège, au pied du Laveu, en constitute une parfait illustration. Le "jardin de l'Abbé Firket", c'est un espace vert... mais, bordé d'une rue à fort trafic automobile,...

La démocratie participative est décidément un art difficile. Ce qui se passe, à Liège, au pied du Laveu, en constitute une parfait illustration.

Le "jardin de l'Abbé Firket", c'est un espace vert... mais, bordé d'une rue à fort trafic automobile, situé en contre-bas d'une autoroute et le long de rails de chemins de fer, il n'est pas déserté, mais il n'est pas des plus fréquentés. Depuis deux ans, des habitants ont entrepris des démarches pour l'aménager. Des jeux pour enfants, des engins de musculation,  une vaste table, voilà quelques-unes des suggestions qui ont été lancées. L'idée a germé de faire fabriquer le mobilier par la section menuiserie d'une école des alentours. Des plans ont été dressés. Et la ville a même accordé des subsides. Et puis... des oppositions ont commencé à se manifester. Quelques-uns des voisins les plus immédiats semblent craindre pour leur tranquilité, et se sentent épiés par les premiers bancs qui ont été installés, tournés vers les maisons.

L'administration communale a demandé au comité de quartier d'organiser une consultation de la population. Une majorité nette s'est prononcée en faveur du projet d'aménagement. Et pourtant, le dossier paraît bloqué.

C'est que  ces quelques mètres carré sont devenus un enjeu. Et les deux camps interviennent à des degrés divers auprès de "relais" dont ils disposent au sein du collège des bourgmestre et échevins. Les échanges de courriers et les interpellations se multiplient. Mais rien ne bouge. Les autorités liégeoises sont apparemment dans l'incapacité  de concrétiser le genre de démarche citoyenne qu'elles appellent pourtant de leurs voeux...

Michel Gretry

Retrouvez l'article original sur RTBF