Berchem-Sainte-Agathe 1082

Le gouvernement bruxellois adapte la zone prioritaire de revitalisation urbaine

Le gouvernement bruxellois a adapté la zone définie comme prioritaire en matière de revitalisation de la ville, a annoncé vendredi le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort (PS).

Le gouvernement bruxellois a adapté la zone définie comme prioritaire en matière de revitalisation de la ville, a annoncé vendredi le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort (PS).

Cette zone couvrait depuis 2016 la majeure partie de Bruxelles-Ville, ainsi que les quartiers anciens d’Anderlecht, Molenbeek, Koekelberg, Jette, Schaerbeek, Saint-Josse, Ixelles, Etterbeek, Saint-Gilles et Forest, mais aussi quelques îlots d’Evere et d’Uccle. A partir de l’année prochaine, la dite ZRU (Zone de revitalisation Urbaine) 2020 englobera de nouveaux secteurs de la deuxième couronne bruxelloise. Il s’agit notamment de secteurs majoritairement composés par des cités ou cités-jardins de logements sociaux.

Outre les zones des gares du midi et de l’ouest ou encore du site Josaphat, une partie de la zone stratégique de Schaerbeek-Formation et de la “Zone d’Intérêt Régional“, située entre l’avenue de la Reine et le Pont Van Praet et une partie du quartier compris entre la limite territoriale de Saint-Josse-Ten-Noode et la rue Joseph II (Quartier des Squares – Place Dailly) sont aussi concernées dorénavant par cette ZRU 2020. Depuis 2002, les politiques de revitalisation urbaine s’inscrivaient dans le périmètre d’intervention prioritaire de l’ “Espace de Développement Renforcé du Logement et de la Rénovation” (EDRLR) puis, depuis 2016 dans la “zone de revitalisation urbaine” (ZRU).

La détermination de la Zone de Revitalisation Urbaine s’établit sur base des secteurs répondant à trois indicateurs: les données statistiques relatives au revenu médian; la densité de population et le taux moyen de chômage; l’intégration de grandes friches urbaines qui font l’objet d’une attention particulière du gouvernement régional. Les territoires de certains pôles de développement prioritaire inscrits dans la déclaration de politique générale régionale, et pour lesquels la planification opérationnelle a débuté, ont été ajoutés dans la zone de revitalisation urbaine actualisée afin d’y développer des quartiers durables, mixtes et de haute qualité de vie. Ces territoires sont généralement limitrophes aux zones les plus densément peuplées de la Région bruxelloise. Ils bénéficient actuellement de Plans d’aménagement directeurs (PAD) qui sont en cours d’approbation, a précisé la cabinet de M. Vervoort. “Je me réjouis particulièrement de l’arrivée de ces nouveaux quartiers dans lesquels des programmes de revitalisation urbaine pourront être réalisés. L’expérience du contrat de quartier durable au Peterbos en 2018-2019 a démontré l’intérêt urbanistique et sociétal d’inclure de tels quartiers dans les programmes financés par les outils de revitalisation urbaine“, a commenté le ministre-président bruxellois.

Belga (Photo : Belga / Thierry Roge)

Retrouvez l'article original sur BX1