Liege 4000

Le génome du coronavirus séquencé par des chercheurs liégeois

Le CHU de Liège annonce avoir séquencé 21 souches du coronavirus en Belgique.

Les chercheurs ont en quelque sorte établi la carte d'identité de l'ennemi en observant très précisément sa structure.

A quoi cela peut-il bien servir? Vincent Bours, responsable du laboratoire de génétique humaine au CHU de Liège: "Si on peut observer strictement le même virus chez plusieurs personnes, par exemple si on voit plusieurs membres du personnel des soins de santé qui portent exactement le même virus, ça peut vouloir dire une contamination à partir d'un seul patient. Cela permet de remonter aux sources et de voir quelles erreurs auraient été commises dans la protection du personnel  hospitalier. Cela doit nous permettre de suivre l'évolution de cette épidémie en Belgique. C'est un premier point. Un autre point, c'est que si des mutations apparaissent, elles pourraient à un moment donné perturber les tests génétiques qui sont réalisés pour le diagnostic, donc rendre moins fiables les tests de diagnostic actuels. C'est un point à surveiller également".

Reconstituer l'arbre généalogique des virus

En observant sa structure, les chercheurs sont également capables de dire si le virus est venu directement de Chine en Belgique ou s'il est passé par d'autres pays avant: "Deux scientifiques de mon laboratoire, les docteurs Keith Derkin et Maria Artesi, ont séquencé le génome des virus Covid-19 qui sont présents et détectés dans notre population" explique Vincent Bours. "On peut donc comparer les virus détectés en Belgique -en tout cas dans la région de Liège-, avec ceux détectés au début de la pandémie en Chine et puis maintenant en Amérique du Nord, en Europe, etc. Tous les virus ont la capacité de muter. Donc au fur et à mesure de l'évolution d'un virus et de sa transmission sur plusieurs mois comme c'est le cas, il y a des modifications génétiques qui apparaissent. Et on peut donc reconstituer l'arbre généalogique des virus à partir de ces séquences. C'est utile pour savoir d'où viennent les virus qui infectent notre population. Est-ce qu'on a eu une seule entrée d'un seul virus ou plusieurs? En Belgique, il y a eu plusieurs entrées de virus différents".

 

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF