Tubize 1480

Le domaine W, un nouveau domaine viticole bio dans l'entité de Tubize

Sophie Wautier s’occupe du domaine W à Saintes, soutenue moralement par son mari. Ce domaine viticole vendra ses premières bouteilles de vin en 2020. En attendant, la jeune propriétaire réserve quelques surprises aux membres...

Un nouveau domaine viticole a planté ses vignes en avril 2016 à Saintes. Sophie Wautier est l'heureuse locataire de cette ferme brabançonne composée de 12 000 vignes biologiques, 200 arbres et arbustes, de prés fleuris et de ruches. Sophie s'occupe toute seule du projet, Dimitri ayant un travail à plein temps à côté. 

Cette ferme appartient à la famille de Sophie depuis 150 ans, et ses parents y vivent encore. Ils ont découvert leur passion pour la viticulture à Vienne où ils ont tout appris, et où ils habitent pour le moment. La jeune femme souhaite revenir en Belgique pour vivre pleinement sa passion.

Le jeune couple a donc acheté les granges, et loué les terres autour. "Cela fait longtemps que nous pensons à ce projet, explique Sophie. Nous sommes partis en Autriche, où nous avons découvert une passion pour la viticulture. Et en 2015, on s'est lancé dans ce projet fou en relançant la ferme inactive des parents de Sophie. C'est un projet qui a du sens pour nous, nous le faisons pour nous et notre passion."

Et tout ce que l'on peut dire, c'est que jusqu'ici, le projet fonctionne bien. Un système de club s'est lancé pour recevoir des bouteilles chaque année et participer à divers événements de découverte du monde des vignobles et des secrets de fabrication, comme apprendre à tailler une jeune vigne. 

Un réel engouement né dans la région

Suite à la création de leur domaine, Sophie et Dimitri ont besoin d'aide pour tout mettre en place. Ils savent qu'ils auront peu de revenus dans les trois prochaines années (les premières bouteilles seront vendues en 2020), et décident de contacter leurs proches.

Ils ne pensaient pas que leur appel serait si bien entendu. "L'un de nos objectifs est de rassembler les gens et d'établir une solidarité et une convivialité entre eux, indique Sophie. On voulait ramener de la vie à cette ferme. On a donc invité nos amis, la famille et même des scouts pour venir nous aider durant les week-ends. Le bouche-à-oreille a fait effet, et des gens que nous ne connaissions même pas ont voulu nous aider spontanément. Aujourd'hui, plusieurs d'entre eux sont des membres de notre club."

Les objectifs du domaine sont bien loin des standards habituels. S'il ne vise pas la rentabilité immédiate ou la performance, le couple souhaite par-dessus tout une convivialité. "On offre à manger et à boire aux personnes qui viennent nous aider, raconte Dimitri. On a même engagé un babysitteur pour certaines journées, pour que les parents puissent venir avec leurs enfants tout en nous aidant."

La raison pour laquelle ces habitants des environs les ont aidés est toute simple : Ils avaient le même pari fou, mais n'ont jamais osé se lancer. Mais les travaux ne sont pas finis. Ils cherchent toujours des volontaires prêts à les aider !

Plus d'infos sur leur site : http://www.domaine-w.be/ ou sur leur page facebook.

 

C. V.D.