Le #coiffeursàpoil, une action de soutien pour des métiers en crise

Reconfinement oblige, les salons de coiffures ont dû fermer leur porte malgré les efforts mis en place par leur tenancier. Une injustice que les coiffeurs et coiffeuses ont décidé de dénoncer en se mettant à nu sur les réseaux sociaux avec le #coiffeursàpoils.

Le mouvement est parti de la France dans le but de dénonce la fermeture des salons de coiffures.

Quitte à être mis à poil par le gouvernement, je préfère le faire moi-même !

En postant des photos d'eux dénudés sur les réseaux sociaux avec le #coiffeuràpoils, les pros du ciseaux veulent attirer l'attention des autorités sur la difficulté économique dans laquelle ils sont depuis la fermeture de leur commerce.

En région liégeoise, le coiffeur Eric Polain a suivi le mouvement et pose nu sur sa page Facebook. Un passage à l’acte qu'il juge nécessaire pour rendre hommage au décès tragique d’Alysson Jadin.

Cette jeune barbière liégeoise de 24 ans a mis fin à ses jours parce qu'elle s'était dit victime de difficultés financières liées à la crise sanitaire actuelle. De nombreux témoignages se sont succédés en sa mémoire et de nouvelles initiatives continuent de voir le jour. Elle est devenue, malgré elle, un symbole pour beaucoup d'indépendants.

Nous voulons ouvrir les yeux sur les futurs drames qui vont se jouer dans tous ces commerces "non-essentiels" si ça continue.

Avec le mouvement #coiffeuràpoils, les coiffeurs et coiffeuses veulent prévenir que d'autres drames risquent d'arriver si la situation n'évolue pas par la suite. "Nous ne sommes pas plus à plaindre que d’autres, nous ne méritions pas plus que les autres mais nous voulons qu’autour de nous, on ouvre les yeux sur les futurs drames qui vont se jouer, dans nos professions de l’apparence et dans tous ces commerces "non-essentiels". Aujourd’hui nous sommes à POIL mais encore debout, demain par contre…" S'exprime Eric Polain sur sa page Facebook.

On n'est pas des pigeons

Retrouvez l'article original sur RTBF