"Le centre pour migrants au 127bis est catastrophique" selon le syndicat national de police

Un centre pour accueillir les migrants vient d’ouvrir ses portes dans une aile du 127bis à Steenokkerzeel. Selon le secrétaire d’Etat à la migration, Theo Francken (N-VA), toutes les personnes qui pénètrent illégalement en Belgique dans l’optique de se rendre au Royaume-Uni doivent y être emmenées.

Ce matin, une délégation du syndicat de police SNPS s’est rendue au centre pour faire une visite de sécurité et ce qu’elle a trouvé sur place est plutôt interpellant. Thierry Belin, le secrétaire national du syndicat, nous décrit une situation catastrophique. "Nos délégués ont constaté qu’il n’y avait pas de plan incendie, pas de plan électrique, pas d’inventaire amiante. Rien n’est en ordre. Exemple : on a un extincteur périmé depuis 2016. Niveau humain, il n’y a pas de médecin sur place 24h sur 24h, pas de personnel de sécurité qui encadre les employés et les migrants. Si vous mettez un conseiller en prévention là-dedans, il fait fermer directement le bâtiment", explique le secrétaire national.

Le bâtiment ne serait donc absolument pas prêt. Selon le syndicat, on aurait été beaucoup trop vite pour ouvrir ce lieu. "Nous avons demandé un report immédiat de l'ouverture du centre mais personne ne nous écoute. On nous répond que les choses seront améliorées plus tard. C’est de l’amateurisme en plein", ajoute Thierry Belin.

Du côté du cabinet de Théo Francken et de Jan Jambon, les discours des porte-parole sont identiques. Ils nous expliquent que le centre est ouvert et qu’il n’est pas prévu de demander une fermeture pour améliorer l’aménagement. Ils ajoutent que l’avis du syndicat ne sera pas pris en compte et que pour toutes informations opérationnelles, c’est à la police fédérale et à l’Office des Etrangers de réagir.

Nous avons sollicité les deux institutions mais à ce stade, aucun commentaire n’a encore été fait.

David Brichard

Retrouvez l'article original sur RTBF