Dinant 5500

Le CEB, c'est aussi pour les classes différenciées

Les épreuves du CEB battent leur plein pour les 6e primaires. Mais dans les classes de l'enseignement différencié, les élèves ont une deuxième chance d'obtenir le fameux certificat. Reportage avec eux à Dinant.

Silence et concentration maximale dans ce local aménagé pour les épreuves du CEB (Certificat d'études de base). Au Collège Notre-Dame Place Albert de Dinant (le site de Cousot), ils sont quelques dizaines à passer l'examen en début de secondaire, dans les classes d'enseignement différencié. Koen Bouillon, directeur adjoint du collège, explique le principe:

Ces années dans le début du secondaire ont deux objectifs: leur permettre à nouveau d'avoir le CEB, s'il ne l'ont pas obtenu en primaire, et les inscrire déjà, en même temps, dans un parcours dans l'enseignement secondaire. Mais là, on est plutôt sur un projet technique ou professionnel.

L'immense majorité des élèves ici choisit d'ailleurs ce parcours technique ou professionnel, ce qui occasionne un petit effet paradoxal. Pour ceux qui privilégient ce choix plutôt que le parcours commun, il serait en effet plus intéressant d'obtenir le CEB en deuxième année différenciée plutôt qu'en première. Car ils auront plus de choix ensuite.

Quelqu'un qui réussit son CEB en première différenciée retourne dans le parcours commun. S'il échoue, il passe en deuxième différenciée. Et là, si l'élève réussit son CEB, il a le choix: soit continuer vers une troisième année, soit venir dans un parcours commun, mais en deuxième année. Mais là, c'est lui qui choisit.

Pas évident de s'y retrouver dans toutes ces subtilités, mais pour beaucoup d'élèves qui se projettent déjà dans l'avenir, chose difficile à ce jeune âge, le CEB reste une étape importante, qu'ils prennent avec sérieux.

C'est un diplôme qui permet encore d'obtenir certains droits dans la société: droit de postuler à certains métiers, droit d'inscription au chômage, à des formations pour adulte.

Les épreuves du CEB battent leur plein pour les 6e primaires. Mais dans les classes de l'enseignement différencié, les élèves ont une deuxième chance d'obtenir le fameux certificat. Reportage avec eux à Dinant.

Retrouvez l'article original sur MAtélé