Le "Black Friday" propice aux fausses réductions

Les événements commerciaux "Black Friday", "Cyber Monday" ou "Cyber Week" sont l'occasion de faire de bonnes affaires mais toutes les réductions ne sont pas tout à fait honnêtes, met en garde mardi la secrétaire d'État à la Protection des consommateurs Eva De Bleeker. Elle incite à la prudence face aux fausses réductions.

La secrétaire d'État se félicite des avantages proposés aux consommateurs mais explique que certaines entreprises en profitent pour induire en erreur des potentiels clients. Des fausses remises sont parfois proposées en augmentant d'abord fortement les prix puis en les abaissant artificiellement, détaille-t-elle. Cette méthode est pourtant expressément interdite par la loi sur les pratiques du marché et la protection des consommateurs.

17 sites web sur 31 ne respectaient pas les règles

L'année dernière, l'inspection économique a mené une enquête à l'occasion du "Black Friday" et 17 des 31 sites web contrôlés ne respectaient pas les règles. Les infractions portent principalement sur des pratiques trompeuses concernant les prix, leur mode de calcul et l'existence d'un avantage spécifique en matière de prix.

"N'achetez pas trop impulsivement et vérifiez si la remise est accordée sur le prix d'origine", conseille Eva De Bleeker.

Les offres suspectes peuvent être signalées par les consommateurs et les commerçants via le site pointdecontact.belgique.be.

Des règles plus strictes concernant l'indication des réductions de prix entreront d'ailleurs en vigueur l'année prochaine. Le gouvernement fédéral a donné son feu vert à un projet de loi qui clarifie les règles d'annonce des réductions, contraignant les entreprises à indiquer le prix le plus bas appliqué au cours de la période d'au moins 30 jours précédant la réduction.

 

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF