La Wallonie se penche sur un projet de soins bucco-dentaires mobiles pour les personnes les plus vulnérables

Un projet de soins mobiles bucco-dentaires, préventifs et curatifs, est actuellement étudié en Wallonie, compétente en la matière depuis la 6e réforme de l’Etat, a indiqué mardi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS).

Ce projet s’adresserait en priorité aux personnes les plus vulnérables, vivant en institution, qu’elles soient âgées ou en situation de handicap.

Ses modalités pratiques sont toujours en cours de discussions auprès des différents partenaires, a précisé la ministre.

Une nouvelle profession

Selon cette dernière, la formation d’assistants dentaires capables de décharger les dentistes de certaines tâches est une autre piste envisagée, rendue possible par la reconnaissance des hygiénistes bucco-dentaires par l’autorité fédérale alors que les formations sont organisées par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Il s’agit d’une nouvelle profession des soins de santé en Belgique dont le but est d’améliorer l’accès à des soins bucco-dentaires préventifs de qualité, a expliqué Christie Morreale. Toutefois, à ce jour, aucun professionnel n’a encore été diplômé en FWB, et il faudra encore attendre trois ans avant que les premiers d’entre eux puissent exercer, a-t-elle averti.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF