Esneux 4130

La Roche-aux-Faucons, un pic culminant à 205 mètres, classé depuis 1947

LA ROCHE-AUX-FAUCONS

Circuit de la Roche-aux-Faucons

Avec comme point de départ le centre d’Esneux, cette balade emprunte le Vieux Thier, un escalier long de 156 marches, qui fut longtemps l’unique chemin reliant le Mont à la vallée. Le circuit traverse ensuite les hameaux de Hony et Méry avant d’arriver à la Roche-aux-Faucons, un affleurement à pic de 125m et culminant à 205m. Son point de vue, désormais célèbre et classé depuis 1947, offre une vue imprenable sur la Boucle de l’Ourthe. Au sommet de la Roche-aux-Faucons se trouve également un des plus importants chantoirs de la région, " la Douve des Eaux Sauvages ". La boucle redescend ensuite à travers bois jusqu'à l'ancienne ferme de Rosière. Le retour s'effectue en longeant la rive gauche de l'Ourthe, en passant par l’Avenue Montéfiore, sur laquelle se trouve le monument de 1908 dédié à Madame Montéfiore-Levy, châtelaine du Rond-Chêne et bienfaitrice d’Esneux.

LE GRAND SITE DE LA BOUCLE DE L'OURTHE

Grand Site de la Boucle de l’Ourthe

La Vallée de l’Ourthe est bien connue pour ses richesses naturelles et son patrimoine remarquable. A cheval sur Esneux et Neupré, l’Ourthe décrit une boucle de près de 6 kilomètres : l’unité paysagère de ce vaste méandre fut qualifiée de " Grand Site ". Sa rive gauche, un escarpement boisé situé sur la commune de Neupré, s’élève à plus de 100 mètres, dominant le site avec le célèbre point de vue de la Roche aux Faucons. Le paysage y est grandiose. La rive droite – l’intérieur de la boucle – offre un tableau plus doux et champêtre avec ses pâturages, ses cultures, ses bosquets et ses haies. Un paysage varié, donc, où le promeneur profitera d’un réseau de chemins et de sentiers balisés et pourvus de panneaux d’information permet à tout un chacun de découvrir ou redécouvrir ce réservoir magique de nature (par exemple, la balade TARPAN n°6). 

LA GROTTE SAINTE ANNE

Découverte en 1837, cette grotte à quatre étages est plus charmante que vaste. L'étage inférieur est souvent sous eau et, à son extrémité, coule une rivière souterraine. C'est un grande classique de la spéléologie en Belgique et l’une des plus fréquentées par les spéléologues en Région wallonne, dans la province de Liège. Cette dernière est accessible aux groupes, après autorisation de l'UBS, et de nombreuses initiations y sont organisées.

L'ARBORETUM DE LA TESSENIRE

L'Arboretum de la Tessenire et Parcours Hébert

Créé en 1918, l’Arboretum forestier et ornemental de la Tessenire s’étend sur une superficie de plus de 3 Ha. On peut y admirer une grande variété d’arbres et d’arbustes exotiques et ornementaux. Les différentes composantes du Bois du Rond-Chêne (Arboretum, parc du Mary, Heid des corbeaux, Promenade Delsaux et rond-point des Crêtes) forment ainsi un ensemble cohérent à haut potentiel récréatif et didactique qui permet d’apprécier le patrimoine végétal que nous offre le domaine. Plus de mille espèces placent cet Arboretum au troisième rang en Wallonie. Son réseau de circuits balisés offre, avec les sentiers forestiers non balisés, un grand nombre de possibilités aux piétons, vététistes et cavaliers, dans le respect des zones de quiétude nécessaires à la vie sauvage. Par exemple, passant dans l’arboretum se trouve un parcours hébert très varié qui vous permettra de découvrir le domaine sous un nouveau jour !

 

LE BOIS DES MANANTS

Circuit du Bois des Manants

Ce circuit débute sur l’Esplanade de l’Abeille. Il s’agit d’une promenade variée, qui permet de découvrir le Bois des Manants, dont l’appellation remonte au XVIIe siècle, où de nombreux litiges opposaient le Chapitre de la Cathédrale Saint-Lambert, propriétaire de la forêt tilffoise, aux habitants de la commune (manants). Au passage, nous pouvons y découvrir ses dolines – des dépressions du sol plus ou moins circulaires, dues à l’érosion par les eaux du sous-sol calcaire –, ses chantoirs, ses deux points de vue sur la vallée de l'Ourthe (Auguste Donnay et Boubou), et sa végétation liée à la géologie du site. Le retour par Méry permet de découvrir des vestiges de l'exploitation du minerai de fer et de fours à chaux ainsi que le vieux quartier des bateliers implanté le long du quai des Pêcheurs. La balade ramène les promeneurs au point de départ par la rive droite de l'Ourthe.

pmn

Retrouvez l'article original sur RTBF