La puberté et les comportements ados sont de plus en plus précoces

La puberté touche en général les enfants âgés entre 9 et 14 ans. Mais depuis les années 70, cette étape de la vie intervient de plus en plus tôt et ils quittent aussi l’enfance plus rapidement. Comment expliquer ces changements ?

Nous nous sommes rendus dans une classe de 6ème primaire où les six filles et les dix garçons sont tous âgés de 11 à 12 ans. Ils ont le même âge et pourtant, certaines différences sont visibles. Certains d'entre eux ressemblent encore à des enfants, mais la plupart ont déjà entamé leur puberté. Ils ont accepté de nous faire part de leurs changements corporels : "A 10 ans, j’ai commencé à avoir de la poitrine, des poils et des boutons ", nous raconte une jeune fille. Un garçon confirme : "Moi j’ai commencé à avoir des poils sur les testicules et les épaules qui s’élargissent comme la plupart de mes camarades".  Une jeune fille nous confie aussi l’étonnement de ses parents de la voir changer si vite : " Ma maman a vécu sa puberté très tard donc c’est un peu choquant pour elle ". 

Les facteurs environnementaux en cause

Depuis le début des années ‘70, l’âge moyen du début de la puberté recule de trois mois tous les dix ans. Aujourd'hui, il est de 10 ans et demi pour les filles. Si l’obésité, qui touche de plus en plus d'enfants, est un facteur favorable, dans la plupart des cas, la cause est plutôt environnementale.  " Toutes ces substances que l’on trouve dans l’environnement, comme les perturbateurs endocriniens, peuvent affecter le contrôle de la puberté (…)  Si on observe la population au sens large, des études montrent que lorsque la puberté survient tôt, il y des risques, de développer à l’âge adulte, des pathologies comme des cancers. Mais tout ça reste à confirmer ", rassure le docteur Anne-Simone Parent, endocrinologue pédiatrique au CHU de Liège.

 

Chaque enfant et différent et évolue à son rythme. Nous rencontrons Yasmine, 12 ans. Elle se maquille comme une grande, mais elle a encore l’apparence d’une fillette. Rien d'anormal à cela, pourtant, elle se sent un peu différente :  " Parfois on me dit que je suis " platte ". C’est un peu vexant.  Des filles de ma classe sont plus évoluées que moi : elles ont des poils, de la poitrine, doivent déjà mettre du déodorant, une fille a même déjà ses règles. Donc je me sens fort petite comparé à elles ".

Rosette, la grand-mère de Yasmine, observe cette situation avec étonnement car pour elle, les choses étaient différentes à son époque : " Quand j’étais en 6ème année, on n’avait pas de formes. On était encore des enfants. La puberté arrivait plus tard ".  

Une évolution des comportements et de la société

Les comportements des enfants évoluent en parallèle à ces changements physiques précoces. Aujourd'hui, ils ont des attitudes d'adolescents plus tôt. Certains se rebellent déjà à 8 ans à peine. Ils veulent s'habiller comme des grands et surtout, ils posent parfois des questions étonnantes.

David Plisnier, responsable du planning familial de Soignies, donne des animations sur la puberté en 6ème primaires. Après 15 ans de pratique, il a constaté des changements : "Avant, certaines questions à propos de pratiques sexuelles particulières, étaient posées plus tard, en secondaires.  Aujourd’hui, on sait que s’ils les posent à l’âge de 12 ans, c’est qu’ils ont été confrontés à des images qui ne sont pas forcément de la pornographie classique ".

Les enfants évoluent avec la société. Ils peuvent parfois surprendre les parents par leurs attitudes de grands, pourtant, sur le plan affectif, ils restent très jeunes. C’est ce qu’on appelle, des pré-ados.

I.L. avec N. Mann

Retrouvez l'article original sur RTBF