Braine-le-Comte 7090

La gare de Braine-le-Comte rénovée sera opérationnelle au printemps 2021

La fin des travaux de modernisation de la gare de Braine-le-Comte est prévue pour le printemps 2021.

C’est ce qu’a annoncé la SNCB, ce mercredi, lors d’une visite du chantier en présence du ministre de la Mobilité François Bellot (MR) et du bourgmestre Maxime Daye (MR). Le gros-oeuvre est à présent terminé et les travaux à l’extérieur du bâtiment s’achèvent. La gare bénéficiera notamment d’un couloir sous voies prolongé, d’un nouveau parking, d’un abri sécurisé pour les vélos et d’un ascenseur.

Les travaux de modernisation ont débuté début 2019 afin d’améliorer le confort des voyageurs et de faciliter l’accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Ces travaux englobent la rénovation de l’extérieur du bâtiment, l’aménagement d’espaces intérieurs, dont une nouvelle salle des pas perdus et des locaux à destination de futures concessions commerciales, l’amélioration des accès entre la gare, les quais et le parking ainsi que le renouvellement des escalators. Un ascenseur reliera également le nouveau parking de 470 places au passage sous les voies.

L’ensemble des projets représente un investissement d’environ 9 millions d’euros pour la SNCB.

La gare de Braine-le-Comte se situe sur la ligne 96 qui relie la gare de Bruxelles-Midi à Quévy. Fréquentée par quelque 5.000 navetteurs, elle est desservie par plus de 240 trains par jour, dont de nombreux directs vers Mons et Bruxelles.

Cette position géographique et les liaisons directes vers la capitale constituent un atout majeur pour Braine-le-Comte, a d’ailleurs ajouté son bourgmestre Maxime Daye. "Lorsqu’on sonde les nouveaux habitants, ils répondent souvent qu’ils ont choisi de s’établir dans notre ville parce que la gare dessert Bruxelles en une vingtaine de minutes. Il est donc important qu’elle soit dotée d’une infrastructure digne de ce nom".

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, a, pour sa part, souligné que les 4,3 milliards d’euros mobilisés par le gouvernement entre 2014 et 2020, ainsi que le "milliard vertueux" supplémentaire dégagé pour la réalisation de plans stratégiques, ont permis de tels investissements. "Grâce à cela, des gares stratégiques comme celle de Braine-le-Comte peuvent bénéficier de montants conséquents pour améliorer sensiblement le service aux voyageurs. J’espère que, malgré les difficultés budgétaires dues à la crise, on maintiendra des moyens suffisants pour poursuivre cet élan. La croissance du nombre de voyageurs peut être soutenue par des investissements."

Construite en 1841, la gare de Braine-le-Comte est l’une des plus anciennes encore en activité.

RTBF avec Agences

Retrouvez l'article original sur RTBF