La filiale éolienne de Nethys va-t-elle passer sous contrôle de coopératives citoyennes ?

Après l’épisode de la vente annulée de la société Elicio, de nombreuses voix se sont élevées pour s’opposer à la privatisation de cette entreprise, qui possède d’importantes participations dans des champs éoliens en mer du nord.

Voici une initiative concrète : la fédération Rescoop, qui rassemble des associations et coopératives citoyennes d’énergie renouvelable se positionne comme candidat au rachat. Elle ignore si la firme se cherche toujours un acquéreur, mais elle entend profiter de l’occasion pour passer d’une production artisanale ou locale d’électricité à un stade industriel. Elle souhaite obtenir un accès, sous engagement de la plus stricte confidentialité, aux données comptables d’Elicio, afin de formuler une offre "pour prendre le contrôle", une participation majoritaire ou du moins significative, éventuellement avec des organismes publics et des opérateurs privés.

La fédération Rescoop affirme que sa proposition rencontre les objectifs de la récente déclaration de politique générale du gouvernement wallon. Selon ses porte-parole, le financement de l’opération ne devrait guère poser de problème en termes de récolte de l’épargne, dans la mesure où un "portage" pourrait être assuré par le fonds européen Mecise, une sorte de mutuelle de coopératives, qui dispose d’une capacité de plusieurs centaines de millions.

Michel Gretry

Retrouvez l'article original sur RTBF